Louise de Brézé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louise de Brézé
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Charles Ier de Lorraine
Catherine de Lorraine (d)
Claude de Lorraine
Diane de Lorraine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louise de Brézé (1521 - janvier 1577), dame d'Anet, est une aristocrate française de la Renaissance, issue de l'illustre maison de Brézé. Elle est la fille cadette - mais héritière - de Louis de Brézé comte de Maulévrier, grand sénéchal de Normandie, gouverneur qui possédait de nombreuses seigneuries dont celle d'Anet. Elle descend de Charles VII et d'Agnès Sorel, les grands-parents de Louis de Brézé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise de Brézé est la seconde fille de Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, et de Louis de Brézé, grand sénéchal de Normandie. Elle est donc aussi la petite sœur de Françoise de Brézé, comtesse de Maulévrier.

Louise de Brézé, après la mort de sa mère Diane de Poitiers, hérite du château d'Anet (Eure-et-Loir). Elle y élève un mausolée dans la chapelle extérieure attenant au château. Cette chapelle de Diane, dédiée à la Vierge, bénéficie d'une rente de 400 livres affectés à six chanoines, deux enfants de chœur et à un clerc, pour son entretien. Diane de Poitiers avait fondé un hospice (Hôtel-Dieu), pour nourrir et entretenir douze veuves et six filles, jusqu'au mariage. Louise de Brézé est chargée de préserver ces privilèges[1].

Elle épouse le 1er août 1547, le duc Claude II d'Aumale, duc d'Aumale, frère du duc de Guise et de Marie de Guise, reine d'Écosse. Pour ces circonstances, la ville de Chaumont[Laquelle ?] envoie un présent de vingt-et-un cabris payés 7 livres, et cinquante-quatre perdrix à 4 sols pièce[2].

De cette union naquirent onze enfants :

  1. Henri (1549 † 1559)
  2. Catherine (1550 † 1606), mariée en 1569 à Nicolas de Lorraine, duc de Mercœur (1524† 1577),
  3. Madeleine Diane (1554 † jeune)
  4. Charles Ier (1555 † 1631), duc d'Aumale
  5. Diane (1558 † 1586), mariée en 1576 à François de Luxembourg († 1638), duc de Piney
  6. Antoinette (1560 † jeune)
  7. Antoinette Louise (1561 † 1643), abbesse de Soissons
  8. Antoine (1562 † jeune)
  9. Claude (1564 † 1591), abbé de Saint-Père à Chartres, dit le chevalier d'Aumale
  10. Marie (1565 † 1627), abbesse de Chelles
  11. Charles (1566 † 1568)

Le 3 mars 1573, le duc d'Aumale présent au siège de La Rochelle, chargé du commandement sous les ordres du duc d'Anjou, est tué. Son corps transporté du camp de La Rochelle au château d'Anet, fut veillé par sa femme Louise de Brezé, dans la chapelle de Diane[3]. En 1577, Louise de Brézé, meurt dans son château d'Anet.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de l'Académie celtique : Par Académie celtique, Société des antiquaires de France – Page 513.
  2. Études sur la vie et les travaux de Jean, sire de Joinville; par Ambroise Firmin-Didot, Paulin Paris, Jean Joinville; éditeur Firmin-Didot, 1870. Tome 1 – Page 240
  3. Souvenirs historiques des résidences royales de France : Par Jean Vatout; tome III; édition Firmin-Didot – Page 212