Louise-Charlotte de Bourbon-Siciles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louise-Charlotte de Bourbon-Siciles
La princesa Lluisa Carlota de Borbo-Dues Sicílies, infanta d'Espanya.jpg
Titre de noblesse
Princesse (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 39 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Frères
Sœurs
Thérèse-Christine de Bourbon-Siciles
Marie Caroline de Bourbon-Siciles (en)
Marie-Antoinette de Bourbon-Siciles
Caroline de Bourbon-Siciles
Marie Amélie de Bourbon-Siciles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
François d'Assise de Bourbon
Joséphine-Fernande de Bourbon (d)
Isabelle Fernande de Bourbon
Louise-Thérèse de Bourbon (d)
Marie-Christine d'Espagne (en)
Henri de Bourbon
Amélie d'Espagne
François d'Assise de Bourbon (1820-1821) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louise-Charlotte de Bourbon-Siciles, née le 24 octobre 1804, morte le 29 janvier 1844, était la fille de François Ier des Deux-Siciles et de Marie-Isabelle d'Espagne.

Née Luisa Carlotta Maria Isabella di Borbone (Louise Charlotte Marie Isabelle de Bourbon), princesse royale de Naples et de Sicile, son titre fut changé le 18 décembre 1816 pour celui de princesse royale des Deux-Siciles après l'unification du royaume de Naples avec celui de Sicile. Elle épousa le 12 juin 1819 son oncle maternel, l'infant François de Paule de Bourbon, frère du roi d'Espagne Ferdinand VII.

Dotée d'un fort tempérament et d'une nature intrigante, l'infante Louise-Charlotte tint un rôle important à la cour d'Espagne, s'opposant à son beau-frère, l'infant Charles de Bourbon et à l'épouse portugaise de celui-ci, la princesse Marie-Françoise de Bragance. Elle s'associa notamment aux libéraux espagnols contre les absolutistes supportés par Don Carlos. Ses machinations politiques réussirent à faire marier sa sœur cadette Marie-Christine des Deux-Siciles à Ferdinand VII, puis à faire évincer Don Carlos de la succession royale au profit de sa nièce Isabelle II.

De son union avec François de Paule de Bourbon naîtront:

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Charles Volkmann, Généalogie des rois et des princes, Éd. Jean-Paul Gisserot (1998)