Louise Rennison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louise Rennison
Naissance
Leeds (Angleterre)
Décès
Brighton (Sussex de l'Est)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Louise Rennison est un écrivain et une comédienne britannique, née en 1951 à Leeds (Angleterre) et morte le 29 février 2016 à Brighton (Sussex de l'Est)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise Rennison est l'auteur de la série Le Journal intime de Georgia Nicolson, dont les deux premiers tomes ont servi à l'adaptation du film éponyme.

En 2010, elle a reçu le Roald Dahl Funny Prize pour son livre, les Mésaventures de Tallulah Casey[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Dans la série Le Journal intime de Georgia Nicolson :

  • Mon nez, mon chat, l'amour et moi (Angus, Thongs and Full Frontal Snogging)
  • Le bonheur est au bout de l'élastique (It's OK, I'm Wearing Really Big Knickers (titre anglais)/On the Bright Side, I'm Now the Girlfriend of a Sex God (titre américain))
  • Entre mes nunga-nungas, mon cœur balance (Knocked Out By My Nunga-Nungas)
  • À plus, choupi-trognon... (Dancing in my Nuddy-Pants!)
  • Syndrome allumage taille cosmos (...And that's when it fell off in my hand (titre anglais)/Away Laughing on a Fast Camel (titre américain))
  • Escale au Pays du Nougat en Folie (...Then He Ate my Boy Entrancers)
  • Retour à la case égouttoir de l'amour (...Startled by His Furry Shorts)
  • Un gus vaut mieux que deux tu l'auras (Luuurve is a Many Trousered Thing)
  • Le coup passa si près que le félidé fit un écart (Stop in the Name of Pants! )
  • Bouquet final en forme d'hilaritude (Are These My Basoomas I See Before Me?)

Les Mésaventures de Tallulah casey[modifier | modifier le code]

  • Withering Tights (2010)
  • A Midsummer Tights Dream (2012)
  • The Taming of the Tights (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Britannique Louise Rennison est morte », sur LivresHebdo,‎
  2. (en) Michelle Pauli, « Louise Rennison has last laugh by winning Roald Dahl funny prize », The Guardian,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]