Louise Mey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louise Mey
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activité

Louise Mey, née en , est une écrivaine féministe française, autrice de romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise Mey naît en [1], dans une famille où la lecture avait une place importante[2].

Louise Mey met en scène dans ses romans policiers les violences faites aux femmes, viol, harcèlement sexuel, agression sexuelle. Les Ravagé(e)s et Les Hordes invisibles suivent Alex et Marco[3]. Tous les deux travaillent dans une brigade spécialisée dans les crimes et délits sexuels dans le Nord de Paris. Dans Les Ravagé(e)s, ils enquêtent sur une vague de viols qui interroge les statistiques et les dynamiques de genre habituelles[4]. Dans Les Hordes invisibles, Louise Mey traite du problème du harcèlement en ligne dont sont victimes trois femmes[5].

En 2016, Louise Mey écrit un texte sur les règles, intitulé Chattologie. Il devient un seule-en-scène joué par l'autrice et humoriste Klaire fait Grr[6],[7],[8], et mis en scène par Karim Tougui. Le spectacle est joué de septembre 2017 à mai 2019. Il reprend ensuite le 7 février 2020, au théâtre des 3 Bornes, avec une nouvelle comédienne : Alice Bié. Ce spectacle féministe, ouverts à tous et toutes, a pour but de dédramatiser et d'expliquer les règles et de contribuer à lever le tabou qui pèse encore sur les menstruations.

En 2020, Louise Mey publie aux éditions du Masque La Deuxième Femme, un roman noir qui parle d'emprise et évoque les cas de féminicides. Le livre est sélectionné pour le Prix Landerneau.

Louise Mey écrit des histoires pour la jeunesse (Le Jour du Vélo Rouge parle du deuil et de la réparation), et des Bandes dessinées (Kara évoque la classe de 4e et la trajectoire de Kara, le personnage principal, qui tente de s'adapter à son nouveau collège).

Louise Mey a également participé au recueil de textes pour adolescentes et adolescents Ceci est mon corps, publié chez Rageot en partenariat avec le magazine Causette. Son texte s'intitule Nichons, ni soumis·e·s et parle des seins à l'adolescence, en tant que marqueur associé au féminin, et du regard que fait peser la société sur les adolescentes.

Romans[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Louise Mey (auteur de Embruns) », sur babelio.com (consulté le 14 avril 2019)
  2. « Louise May », sur plume-libre.com (consulté le 14 avril 2019)
  3. Caroline Granier, « L’ère du roman policière », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)
  4. « Après "Le Bonhomme de neige", découvrez 8 polars où les femmes tiennent le premier rôle », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)
  5. « Les hordes invisibles - Louise Mey », Livresse du Noir,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)
  6. Lucile Bellan, « Ce spectacle sur les règles devrait être joué dans les collèges », Slate.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)
  7. Grégory Plouviez, « Paris : « Chattologie », le spectacle qui fait valser le tabou des règles », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 14 avril 2019)
  8. « La menstruelle (podcast) - Chattologie » (consulté le 30 avril 2019)
  9. « Livre : Le jour du vélo rouge, le livre de Louise Mey et Thorn - Lapin éditions - 9782377540297 », sur librest.com (consulté le 14 avril 2019)
  10. « Sans-visage (La) », sur www.ecoledesloisirs.fr (consulté le 6 juillet 2020)
  11. « Sans-visage (La) », sur www.lavillebrule.com (consulté le 8 décembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]