Louise Marleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louise et Marleau.
image illustrant une actrice image illustrant québécois
Cet article est une ébauche concernant une actrice québécoise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Louise Marleau
Louise Marleau dehors la théâtre Outremont.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfant
Autres informations
Distinctions

Louise Marleau, née le à Montréal au Québec, est une actrice québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise Marleau apprend à jouer dès l'âge de 7 ans. Grâce à Jean Gascon, elle joue quelques rôles dès l'enfance à la télévision et à la radio. Elle est de la première comédie musicale du Théâtre La Marjolaine, Doux temps des amours, à 16 ans.

Elle fait des études universitaires en littérature, en psychologie et en histoire de l'art mais se tourne finalement vers le théâtre à partir du milieu des années 1960. Suivent une quarantaine de rôles à la scène et de très nombreuses présences au cinéma et à la télévision. Elle signe la mise en scène de Manon de Massenet à l'Opéra de Québec en 2004[1] et celle de Au retour des oies blanches de Marcel Dubé au Théâtre du Rideau Vert en 2006[2].

Louise Marleau a été la conjointe de Claude Dubois de 1991 à 2007[3]. En 1996, elle participe étroitement à l'album Gelsonima de Claude Dubois. Ce disque se voulait un témoignage d'estime au cinéaste italien Federico Fellini et à son film La Strada.

En 2008, elle a traduit en français les textes de la pièce d'Eve Ensler The Vagina Monologues[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]