Louise Chevillotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louise Chevillotte
Description de l'image Louise Chevillotte César 2018.jpg.
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables L'Amant d'un jour
Synonymes

Louise Chevillotte est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise Chevillotte, fille de Xavier Chevillotte et de la comédienne Cécile Magnet, est repérée par le réalisateur Philippe Garrel alors qu'elle est étudiante au Conservatoire national supérieur d'art dramatique[1]. Ce dernier lui offre, après des essais, l'un des rôles principaux de son film L'Amant d'un jour, aux côtés d'Éric Caravaca et d'Esther Garrel. Elle y joue le rôle d'Ariane, la maîtresse d'un professeur de philosophie qui se lie d'amitié avec la fille de celui-ci. Tourné en , après neuf mois de répétition, le film est dévoilé à la Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes 2017 où il reçoit des critiques élogieuses[1]. Dans sa critique du film, Slate écrit : « Force est de constater qu’à l’intérieur du miracle général qu’est le film, il se produit un miracle particulier avec cette inconnue, Louise Chevillotte, visage-paysage, corps magnétique, ado-adulte, mystérieuse et pourtant là toute entière, sans ruse ni cachotterie. Un réalisateur qui offre cela à une jeune comédienne (qui le lui rend bien) fait du même coup un merveilleux cadeau à ses spectateurs »[2]. Grâce à sa performance, l'actrice figure parmi les Révélations 2018 de l'Académie des arts et techniques du cinéma[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédienne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pascal Gavillet, « Louise Chevillotte, une actrice est née », sur Tribune de Genève, (consulté le 4 septembre 2017).
  2. Jean-Michel Frodon, « La sidérante alchimie de «L’Amant d’un jour» », sur Slate, (consulté le 22 janvier 2019).
  3. Marie-Christine Morosi, « Quand les Révélations des César dînent au Petit Palais », sur Le Point, (consulté le 22 janvier 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]