Louise Brissette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louise Brissette
Description de cette image, également commentée ci-après
Louise Brissette
Naissance
Plessisville
Nationalité Canadienne
Pays de résidence Canada
Diplôme
Diplôme en Physiothérapie - Université de Montréal Diplôme en ostéopathie crânienne
Profession
Distinctions
Ordre national du Québec en 1989
Ordre du Canada en 1990
Médaille du Service Mondial Kiwanis en 1998
Académie des Grands Québécois en 2009

Compléments

Fondatrice de l'organisme Les Enfants d'Amour

Louise Brissette est une physiothérapeute québécoise née à Plessisville, le .

En 1967, elle part pour l’Amérique latine, à Quito en Équateur, avec les SUCO - (service universitaire canadien). Louise travaille comme professeur en physiothérapie à l'université Central de Quito. De plus, elle se joint à l’équipe médicale de l’hôpital militaire et de l’hôpital Ortiz afin d’apporter son apport à la réadaptation des nombreux enfants handicapés. C’est durant ce séjour qu’elle sera témoin du traitement et de la place des enfants handicapés dans la société. Elle décrit l’arrivée des enfants à l’hôpital, 40.50.80 enfants qui étaient déchargés comme une marchandise, souvent sans nom et sans âge connus. Ces enfants arrivaient de la montagne, de la forêt équatoriale. Les camions passaient, secteur par secteur, et ramassaient les enfants handicapés, victimes pour la plupart des épidémies de poliomyélite. Le travail de Louise consistait alors à former les thérapeutes qui veilleraient à la réadaptation de tous ces jeunes, en bas âge, pour la majorité[réf. nécessaire].

À la fin de son séjour à Quito, Louise décide en compagnie de Lise, une amie du Québec, qui est aussi physiothérapeute, de voyager à travers plusieurs pays au sud de l’Équateur, tels le Pérou, le Chili, l’Argentine, le Paraguay, l’Uruguay, le Brésil et la Bolivie et comme elle veut être plus près des gens, de la nature, alors le voyage s’effectue en moto 125 cm3[réf. nécessaire].

De retour au Québec, elle s'occupe de soins à domicile jusqu'en 1975, année où elle quitte pour le Cameroun, travailler avec des enfants handicapés pour les œuvres du Cardinal Léger. C'est de retour au Québec que débute sa plus grande aventure, l’adoption d’enfants handicapés physiques ou intellectuels. Elle adopte son premier enfant handicapé en 1978 et fonde l'organisme « Les Enfants d'Amour » en 1985. Au total, elle donne son nom à 37 enfants ayant un handicap moyen ou sévère, dont dix décéderont. Elle organise de plus les « Mercredis thérapeutiques » afin de permettre aux enfants handicapés de milieux défavorisés de recevoir des traitements gratuitement. Sa fondation compte une quinzaine de bénévoles et de cinq à dix employés réguliers. En plus de ses enfants adoptés, il y a beaucoup d’enfants qui ont fait un séjour plus ou moins prolongé avec la famille et les visites continuent[réf. nécessaire].

De plus, à chaque année elle fait un « congrès » avec tous ses enfants, le congrès du Oui à la Vie[réf. nécessaire].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]