Louise Borgia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louise Borgia
Defaut 2.svg
Informations
Naissance
Décès

Louise Borgia, dite Louise de Valentinois, (17 mai 15001553) duchesse de Valentinois (1507-1553) est la fille de Charlotte d'Albret et César Borgia (fils du pape Alexandre VI et Vannozza Cattanei). Par sa mère, elle est la petite-fille d'Alain d'Albret, duc de Guyenne et Françoise de Châtillon-Blois, vicomtesse de Limoges, comtesse de Périgord et dame de Châlus.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Elle épouse, le , Louis II de la Trémoille (mort en 1524),gouverneur de Bourgogne tué à la bataille de Pavie le 15 Février 1525 puis, en secondes noces, le , Philippe de Bourbon (14991557), baron de Busset, à qui elle amène, en dot, la châtellenie de Châlus et ses deux châteaux, Châlus-Chabrol et Châlus-Maulmont[1], [2]. De leur union naît 6 enfants dont Claude de Bourbon Busset (18 Octobre 1531-c.1588) marié avec Marguerite de La Rochefoucauld et Marguerite de Bourbon-Busset, qui s'unit avec Jean Geoffroy de Pierre-Buffière.

Par cette filiation, et une union avec la famille de Maulmont, Louise Borgia est l'ascendante à la treizième génération de l'actrice de cinéma muet Gina Palerme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Univers. France : dictionnaire encyclopédique. T. 4, CAI-CHA... Le Bas, Philippe (1794 – 1860), 1840 – 1845
  2. Dictionnaire de la noblesse, François Alexandre Aubert de La Chesnaye, Paris, 1771

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edmond Bonnaffé, Inventaire de la duchesse de Valentinois, Charlotte d'Albret, Paris, A. Quantin, 1878.
  • Gustave Schlumberger, Charlotte d'Albret, femme de César Borgia, et le château de La Motte-Feuilly, Paris, Plon, 1913 (extrait de la Revue des deux Mondes, 1912).
  • De Charlotte d'Albret à George Sand : chroniques du Bas-Berry, Louis Peygnaud éd., 1948.