Louise-Amélie Leblois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leblois.
Louise-Amélie Leblois
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Louise-Amélie Leblois est une scientifique française, née le à Strasbourg et morte le dans le 7e arrondissement de Paris[1].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille protestante, elle était la fille du pasteur libéral Georges-Louis Leblois (1825-1898).

Elle fut la première femme à obtenir en France un doctorat ès sciences en soutenant devant la faculté des sciences de Paris, le 31 mai 1888, une thèse de sciences naturelles consacrée à des « Recherches sur l'origine et le développement des canaux sécréteurs et des poches sécrétrices ». Le texte de sa thèse de doctorat fut édité la même année par la Librairie Masson.

Au préalable, elle avait également publié dans les pages du Bulletin de la Société botanique de France deux articles intitulés respectivement « Sur le rôle du latex dans les composées » (1884) et « Production de thylles à l'intérieur des canaux sécréteurs » (1887).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, état-civil numérisé du 7e arrondissement, acte de décès no 486 de l'année 1940. Elle meurt célibataire à son domicile situé no 20 avenue de Breteuil.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Albert Maire, Catalogue des thèses de sciences soutenues en France de 1810 à 1890 inclusivement, H. Welter, (OCLC 457904405), p. 116.
  • (en) Mary Creese et Thomas M. Creese, Ladies in the laboratory II : West European women in science, 1800-1900 : a survey of their contributions to research, Lanham, Md, Scarecrow Press, , 290 p. (ISBN 978-0-810-84979-2, OCLC 53097130, présentation en ligne), p. 243.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]