Louis de Gruuthuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis de Gruuthuse
Portrait de Louis de Gruuthuse par le Maître des Portraits Princiers, Musée Groeninge, Bruges
Portrait de Louis de Gruuthuse par le Maître des Portraits Princiers, Musée Groeninge, Bruges

Naissance 1422
Décès 1492
Famille fils : Jean V de Bruges

Emblème

Louis de Bruges, seigneur de Gruuthuse, né en 1422 et décédé à Bruges le , était un prince guerrier et bibliophile flamand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Jean IV van der Aa et de Marguerite de Trazegnies, princesse de Steenhuyse[1], il épouse Marguerite de Borselen en 1455. De ce mariage naquit Jean V de Bruges qui passa au service du roi de France en 1477.

Il était prince de Steenhuyse, comte d'Udony, seigneur d’Oostkamp, Avelgem, Hamstede, Beveren, Tielt ter Hove, Espierres, chevalier de la Toison d'Or. En 1461, il reçut du roi d'Angleterre, le comté de Winchester[2].

Carrière militaire et diplomatique[modifier | modifier le code]

En 1445, le duc de Bourgogne Philippe le Bon le nomma escuier eschançon ; Louis de Gruuthuse était âgé de 18 ans. La fortune des Gruuthuse reposait alors sur la « grute » (mélange de fleurs et de plantes séchées utilisées avant l'emploi du houblon), matière première servant à la fabrication de la bière. En outre, Louis faisait bonne figure dans les tournois de chevaliers.

La carrière diplomatique de Louis de Gruuthuse commença par une négociation avec la Hanse allemande pour le compte du duc de Bourgogne. A Paris, pour le couronnement de Louis XI, il parada dans la suite ducale pendant l'indispensable tournoi. En 1461, Louis fut admis dans l'Ordre de la Toison d'Or puis fut sa nommé gouverneur des Pays-Bas du Nord.

La maladie et la mort de Philippe le Bon en 1467 et l'avènement de Charles le Téméraire infléchirent la politique bourguignonne. Lorsque le roi d'Angleterre, Édouard IV, beau-frère de Charles le Téméraire, dut en 1470 fuir devant son rival, il fut accueilli par Louis de Gruuthuse qui reçut en récompense le titre de comte de Winchester. Louis de Gruuthuse participa ensuite au conflit contre le roi de France Louis XI, notamment au siège de Beauvais, en 1472.

Après la mort de Charles le Téméraire en 1477, Louis de Gruuthuse devint premier chambellan de Marie de Bourgogne et contribua au mariage de celle-ci avec Maximilien de Habsbourg. La guerre reprit alors contre la France et en 1479 lors de la bataille de Guinegatte (Enguinegatte), le fils de Louis, Jean de Gruuthuse (Jean V de Bruges) fut fait prisonnier.

Louis de Gruuthuse inclina ensuite du côté français plutôt que du côté des Habsbourg ce qui amena les partisans de Maximilien à l'accuser de trahison, un an avant sa mort.

Un bibliophile[modifier | modifier le code]

Louis de Gruuthuse s'adonna également à la passion des livres. Il collectionna des livres précieux et des miniatures. Il mena également à Bruges des actions philanthropiques. Il s'adonna à la fin de sa vie à la lecture de la philosophie de Boèce dont il possédait trois éditions. A sa mort, sa bibliothèque fut transférée en France et le roi en acquit une grande partie[3].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]