Louis de Chambray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambray (homonymie).
Louis de Chambray
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
GouvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfants

Louis, marquis de Chambray, né le au château de Chambray à Gouville et mort le dans la même commune[1], est un agronome français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Page du roi dans sa Grande Écurie en 1730, il suit en 1733 le prince de Lorraine et grand écuyer de France à la guerre d'Italie en qualité d'aide de camp. Il entre dans le régiment des Gardes françaises en qualité d'enseigne-drapeau en 1734[2].

Le 8 avril 1734, il se marie avec Marie Élisabeth Françoise de Bonignal [3] qui meurt l'année même de la naissance de leur fils unique Louis-François de Chambray en 1737.

Lors de son deuxième mariage en 1741 avec Anne Catherine d'Aubenton de Malicorne, il aura un deuxième fils.

Enfin, son dernier mariage a lieu en 1744 avec Jacqueline Anne Madeleine de Bernard (qui lui apporte les terres du manoir de la Grande-Rosière), avec laquelle il aura une fille et deux fils, dont Jacques de Chambray en 1754.

Il est admis aux honneurs de la cour en 1762[3].

Il s'est durant toute sa vie occupé d'économie rurale et prétendait être l'introducteur en France des peupliers d'Italie[4].

Publication[modifier | modifier le code]

  • L'art de cultiver les pommiers, les poiriers et de faire des cidres selon l'usage de la Normandie, Paris, Ganneau, 1765[5].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-Alexandre de La Chenaye-Aubert dit La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique, contenant l'origine et l'état actuel des premières maisons de France, des maisons souveraines et principales de l'Europe ; les noms des provinces, villes, terres,… , tome IV, 1772, p. 171, [lire en ligne]
  • Olivier de Serres, seigneur du Pradel, Le théâtre d'agriculture et mesnage des champs, dans lequel est représenté tout ce qui est requis et nécessaire pour bien dresser, gouverner, enrichir et embellir la maison rustique, Volume 1, page 429, ed. Madame Huzard, 1804.
  • Victor-Donatien Musset-Pathay, Bibliographie agronomique: ou, Dictionnaire raisonné des ouvrages sur l'économie rurale et domestique et sur l'art vétérinaire, pages 17–19, ed. Imprimerie de D. Colas, 1810.
  • Recueil des travaux, page 59, Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure, 1893.
  • André J. Bourde, Agronomie et agronomes en France au XVIIIe siècle , vol. 2, page 719, ed. S.E.V.P.E.N., 1967

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État-civil numérisé de la commune de Gouville, tables paroissiales : vue 7 de la numérisation pour la date de naissance, vue 33 pour le décès.
  2. François-Alexandre de La Chenaye-Aubert dit La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique, contenant l'origine et l'état actuel des premières maisons de France, des maisons souveraines et principales de l'Europe ; les noms des provinces, villes, terres,… , tome IV, 1772, p. 171, [lire en ligne]
  3. a et b « Louis de Chambray », sur le site geneanet (consulté le 22 juin 2012).
  4. Georges de Chambray, Traité pratique des arbres résineux conifères que l'on peut cultiver en futaies,1845, [lire en ligne]
  5. « Photo de la couverture de l'ouvrage, édition de 1765 », sur le site de la mairie de Gouvile (consulté le 22 juin 2012).