Louis Wirth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wirth.
Louis Wirth
Naissance

Gemünden
Décès
Nationalité
Formation
École/tradition
École de Chicago
Principaux intérêts
Sociologie Urbaine, Mass-média

Louis Wirth est un sociologue américain né en 1897 et mort en 1952. Représentant de l'École de Chicago, il est élu par ses pairs président de l'Association internationale de sociologie de 1947 à sa mort, après en avoir été secrétaire (de 1932 à 1947).

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Wirth est né dans le petit village de Gemünden dans l'Hunsrück en Allemagne. Il était l'un des sept enfants de Rosalie Lorig et de Joseph Wirth. Gemünden était une communauté pastorale, et Joseph Wirth gagnait sa vie en tant que marchand de bestiaux. Louis est ensuite parti vivre avec une de ses grandes sœurs chez son oncle, qui avait immigré depuis quelque temps déjà, dans le Nebraska en 1911. Ses deux parents étaient actifs dans leur communauté religieuse et émigrèrent vers les États-Unis en 1936. Peu après son arrivée aux États-Unis, Louis rencontra Mary Bolton avec laquelle il se maria et eut deux filles.

Il fit ses études aux États-Unis et devint l'une des grandes figures de l'École de sociologie de Chicago. Il obtient sa licence en 1919, son master en 1925 et son doctorat en 1926. Sa thèse est effectuée sous la direction de Robert Park et Ernest Burgess. Il enseigne de 1926 à sa mort à l'Université de Chicago, instructeur de 1926 à 1928, puis devient professeur assistant en 1931 pour être promu professeur associé en 1932 et enfin titularité professeur en 1940. Il s'intéressa notamment à la vie urbaine, au comportement des minorités, aux mass média et il est maintenant reconnu comme une figure de la sociologie urbaine. Un de ses articles les plus célèbres est « Le phénomène urbain comme mode de vie », publié dans le Journal Américain de Sociologie (1938), synthèse des idées de l'école de Chicago. Il doit également sa renommée à son ouvrage Le Ghetto, publié en 1928 et traduit en 1980 en français. Il meurt subitement après une conférence sur les community relations qu'il donne dans le Buffalo dans l'État de New York en 1952, à 55 ans.

Sources[modifier | modifier le code]

Informations du Wikipédia Anglais.

Présentation de Louis Wirth par l'American Sociological Association, dont il a été le président de 1947 à 1952 : http://www.asanet.org/about/presidents/Louis_Wirth.cfm qui elle-même cite l'ouvrage de Howard W. Odum, American Sociology: The Story of Sociology in the United States through 1950 qui donne une biographie plutôt complète de Wirth.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (1928): The Ghetto. Chicago (Le Ghetto, trad. par P. J. Rojtman, Presses universitaires de Grenoble, 2006).
  • (1936): Preface to „Ideology and Utopia“, by Karl Mannheim. In:Shils, E.;Wirth, L. (ed.), Ideology and Utopia, by Karl Mannheim, NY, p. XIII-XXXI (trad. fr. par Pauline Rollet, in Karl Mannheim, Idéologie et Utopie, Librairie Marcel Rivière et Cie, Paris, 1956).
  • (1936): Types of Nationalism. In: AJS, Vol. 41, no.6, May, p. 723-737
  • (1937): The Urban Mode of Life. In: New Horizons in Planning. Chicago, p. 23-30
  • (1938): Urbanism As A Way of Life. in: AJS 44, p. 1-24
  • (1939): Social Interaction: The Problem of the Individual and the Group. In: AJS, Vol. 44, May, p. 965-979
  • (1940): Ideological Aspects of Social Disorganization. In: American Sociological Review, Vol. 5, no.4, p. 472-482
  • (1940): The Urban Society and Civilization. In: Wirth, Louis (ed.), Eleven Twenty Six: A Decade of Social Science Research, p. 51-63
  • (1941): Morale and Minority Groups. In: AJS, Vol. 47, no.3, November, p. 415-433
  • (1941): The Present Position of Minorities in the United States. In: Studies in Political Science and Sociology. Philadelphia, p. 137-156
  • (1944): Race and Public Policy. In: Scientific Monthly, Vol. 58, April, p. 302-312
  • (1945): Group Tension and Mass Democracy. In: American Scholar, Vol. 14, No.2, p. 231-235
  • (1945): Human Ecology. In: AJS, Vol. 50, no.6, May, p. 483-488
  • (1945): The Problem of Minority Groups. In: Linton, Ralph (ed.), The Science of Man in the World Crisis, New York; p. 347-372
  • (1946): A Sociologist Looks at the Community. In: Wirth, Louis; et al. (ed.), Community Planning for Peacetime Living. Stanford, Calif.: p. 3-89
  • (1947): American Sociology 1915 - 1947. In: AJS. Index to Volumes 1-52, 1895-1947, Chicago; p. 273-281
  • (1947): Ideas and Ideals as Sources of Power in Modern World. In:Bryson, L. et al. (ed.), Conflicts of Power in Modern Culture. NY, p. 499-508
  • (1948): Consensus and Mass Communication. In: American Sociological Review Vol. 13, no.1, February, p. 1-15
  • (1948): World Community, World Society, and World Government. In: Wright, Quincy (ed.), The World Community, Chicago; p. 9-20
  • (1951): The Significance of Sociology. In: International Social Science Bulletin (UNESCO), Vol. 3, no.2, Summer, p. 197-202
  • (1956): Community Life and Social Policy. Marvick, Elizabeth Wirth/Reiss, Jr. Albert J. (ed.), Chicago/London
  • (1964): On Cities and Social Life. Reiss, A. J. (ed.), Chicago/London