Louis Sauvageot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Sauvageot
Fonctions
Architecte diocésain
Beauvais
Diocèse de Beauvais
à partir du
Architecte diocésain
Archidiocèse de Rouen
à partir du
Architecte en chef des monuments historiques
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Activités
Fratrie
Claude Sauvageot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Œuvres principales
Musée des beaux-arts (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Louis Sauvageot
signature

Louis Sauvageot ( à Santenay - à Paris) est un architecte français.

Ecole professionnelle à Rouen - élévation principale.
Ecole professionnelle à Rouen - coupe dans l'axe.
École professionnelle à Rouen - plan du rez-de-chaussée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il habite 52 quai de Paris à Rouen dans les années 1880. Il succède, en 1897, à Émile Boeswillwald comme architecte de l'ancienne cathédrale de Laon[1]. De 1871 à 1882, il est architecte en chef de Rouen[2]. Également à partir de 1897, il est architecte en chef de l'Oise, de la Saône-et-Loire, de la Loire, du Rhône, du Jura et des arrondissements de Beaune et Compiègne. Architecte diocésain, il répare la flèche de l'église Notre-Dame de Caudebec-en-Caux vers la fin du XIXe siècle[3]. Il restaure en cette qualité la cathédrale de Beauvais en 1897-1898[3].

Louis Sauvageot reçoit la médaille d’or à l’Exposition universelle de Paris de 1889 pour ses réalisations majeures à savoir, le théâtre des Arts et le musée-bibliothèque de Rouen et son travail sur la flèche de l'église de Notre-Dame de Caudebec-en Caux[4].

Il est Inspecteur général des Monuments historiques en 1907[4].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Considérations sur la construction des théâtres : à propos de la reconstruction du théâtre des arts à Rouen, Paris, Morel, , 55 p. (OCLC 422415646)
  • Notice sur l'église Saint-Hilaire, à Rouen, Paris, Vve A. Morel,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Société française d'archéologie, « Liste des architectes attachés à la commission des monumens historiques et des architectes en chef des monuments historiques », Congrès archéologique de France : séances générales tenues par la Société française pour la conservation des monuments historiques, Derache (Paris) et A. Hardel (Caen),‎ , p. 283
  2. Jean-Pierre Chaline, « Un grand architecte en Haute-Normandie : Sophie Nasi, Louis Sauvageot (1842-1908) architecte et restaurateur à Rouen, Presses universitaires de Rennes-Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2010 », Études Normandes, vol. 59, no 3,‎ , p. 81–82 (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b Caudebec-en-Caux Saint-Wandrille-Rançon (Rives-en-Seine), Parc naturel regional des Boucles de la Seine Normande, coll. « Au fil des patrimoines », (ISBN 978-2-95589450-7), p. 10
  4. a et b Sophie Nasi, « Chronologie de la vie et de l’œuvre de Louis Sauvageot », dans Louis Sauvageot (1842-1908) : Architecte et restaurateur à Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre, coll. « Hors collection », (ISBN 979-10-240-1068-7, lire en ligne), p. 325–343

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le service des Monuments historiques. Son histoire : organisation, administration, législation (1830-1934), M. Paul Verdier in Congrès archéologique de France XCVIIIe session, A. Picard, Paris, 1936.

Liens externes[modifier | modifier le code]