Louis Ruquoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Officier général francais 3 etoiles.svg Louis Rucquoy
Louis Ruquoy

Naissance 1861
Frasnes-lez-Buissenal
Décès 1937
Braine-l'Alleud
Origine Drapeau de la Belgique Belgique
Arme infanterie
Grade Lieutenant-général
Années de service 8 septembre 1877 – 1er janvier 1927
Commandement 3e régiment de chasseurs
état-major général de l'armée
5e division d'armé
Armée d'occupation en Rhénanie
Conflits Première Guerre mondiale
Hommages un fort à Tournai
une rue à

Le baron[1] Louis Hubert Ruquoy (aussi orthographié Rucquoy) était un lieutenant-général belge, né le à Frasnes-lez-Buissenal et décédé en 1937 qui combattit durant la Première Guerre mondiale.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il intègre le 7e régiment de ligne en . En , il devient sergent. Après avoir été instructeur à l'école des enfants de troupes, il est nommé sous-lieutenant en et est affecté au 1er régiment de chasseurs à pied. Il fait l'école de guerre de 1890 à 1893. Il est envoyé au 4e régiment de lanciers, puis en 1894 au bureau des opérations du ministère de la guerre... En , il est affecté avec le grade de lieutenant-colonel au 3e régiment de chasseurs à pied dont il prend le commandement en et jusqu'en . Il est blessé par balle 2 fois en . Le , il est nommé général-major et reçoit le commandement de la 5e division d'armée. Le , il est promu lieutenant-général Il prit la succession de Félix Wielemans comme chef d'état-major général de l'armée belge à la disparition de celui-ci en . Il passa ensuite commandant de la 5e division d'armée en pour finir après la guerre comme commandant de l'armée d'occupation belge en Rhénanie.

Pendant l'entre-deux-guerres la caserne de la citadelle de Tournai reçoit le nom de quartier général Baron-Ruquoy en l'honneur du colonel commandant le 3e régiment de chasseurs à pied en 1914.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Alice Koopmans qui lui donnera un fils, Pierre, né le . Celui-ci, également lieutenant au 3e chasseurs à pied, sera tué dans les tranchées, à Boezinge, le .

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titre concédé le par le roi Albert Ier