Louis Roubaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roubaud.
Louis Roubaud
Image illustrative de l’article Louis Roubaud

Nom de naissance Louis Jean Marie Roubaud
Naissance
Marseille
Décès (à 57 ans)
Lyon
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Journaliste, écrivain
Spécialité Reportage, journalisme d'enquête
Médias
Média Presse écrite
Presse écrite Le Quotidien, L'Intransigeant, Le Petit Parisien, Paris Soir, Les Annales, Détective

Louis Roubaud, né le à Marseille et mort le à Lyon[1], est un journaliste et écrivain français.

Famille[modifier | modifier le code]

Louis Jean Marie Roubaud naît le à Marseille, où il étudie au lycée Thiers.[2] Il y enseigne ensuite.[3] Il décède le à Lyon. Il était le fils de Marie Joseph Roubaud, avocat et de Marie Madelaine Bérengier, fille de l'architecte marseillais Pierre Marius Bérengier.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Rose et le Gris, 1912, Éditions Figuière.
  • Les Enfants de Caïn, 1925, Grasset.
  • Le Voleur et le Sphinx, 1926, Grasset.
  • Figures de danse, 1926, Les Éditions du Monde Moderne.
  • 36 Quai des Orfèvres, 1927, Les Éditions de France.
  • Le dragon s'éveille, 1928, éditions Baudinière.
  • Au Pays des Mannequins, 1928, Les Éditions de France.
  • Music-Hall, 1929, Louis Querelle.
  • La Bourse, 1929, Grasset.
  • La chose judiciaire, 1930, Grasset.
  • Viet-Nam, la tragédie indochinoise, 1931, Librairie Valois.
  • Images et Réalités Coloniales, 1931, Éditions Tournon.
  • La Bourdonnais, 1932, Librairie Plon.
  • Christiane de Saïgon (Récit), 1932, Grasset.
  • Démons et Déments, 1933, N.R.F. Gallimard.
  • Baltique,Adriatique...Attention, 1933, La Baudinière.
  • Pays de Marseille, 1933, N.R.F. Gallimard.
  • La Prison de Velours, 1934, N.R.F. Gallimard.
  • Mograb, 1934, Grasset.
  • Rosy Carpin,Dactylo, 1934, Les Editions Exelsior.
  • J'avais peur, 1935, N.R.F. Gallimard.
  • Prostitution,Troublante Énigme, 1936, Les Éditions Roger Allou.
  • Empire ou Colonies ?, 1936, Plon.
  • Un homme nu dans une malle, 1938, Les Éditions de France.
  • La Croisade gammée, 1939, Les Éditions Denoël.
  • Le Crime des quatre Jeudis, 1945, La Technique du livre(livre publié à titre posthume).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Lyon 1er arrondissement, acte de décès no 387, année 1941.
  2. Chapitre.com, « Marseille et la Provence ; les cartes postales anciennes vous parlent... - Louis Roubaud », sur www.chapitre.com (consulté le 10 février 2019)
  3. Rollin, Paul, 1932-2003., 26 siècles d'éducation à Marseille : une chronique du temps passé, Éd. européennes de Marseille-Provence, (ISBN 2911988167 et 9782911988165, OCLC 469443733, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]