Louis Renault (juriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Louis Renault (1843-1918))
Louis Renault
Louis Renault jurist.gif
Louis Renault.
Fonctions
Président de l'Institut de droit international
à partir de
Président de l'Institut de droit international
à partir de
Président
Société de Secours aux blessés militaires (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
BarbizonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Archives conservées par

Louis Renault, né à Autun le et mort à Barbizon le , est un professeur français de droit international, lauréat du prix Nobel de la paix en 1907.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de libraire, il est agrégé à la faculté de droit de Dijon en 1868, chargé de cours à la faculté de droit de Paris en 1873 puis professeur à cette même faculté en 1881 (chaire de droit des gens).

À partir de 1890, il est également jurisconsulte du ministère des Affaires étrangères français, puis membre de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye. Il est également un membre fort actif de l'Institut de droit international.

Louis Renault a été un promoteur de l'arbitrage international. Il a été membre de la délégation de la France, avec le Baron d'Estournelles de Constant et Léon Bourgeois aux première et seconde conférences de La Haye. Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'université jagellonne de Cracovie en 1900[2]. Il a également été membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1901 et lauréat du prix Nobel de la paix avec Ernesto Teodoro Moneta en 1907.

De 1916 à 1918, il dirigea la Société de Secours aux Blessés Militaires (SSBM), devenue depuis 1940 la Croix-Rouge française.

Il s'était marié en 1873, épousant Juliette Thiaffait[3].

Décorations[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Dans la culture[modifier | modifier le code]

  • Une plaquette en bronze au portrait de Louis Renault a été réalisée par le sculpteur Jules Chaplain en 1906.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/147paap_cle0fe443__papiers_louis_renault.pdf » (consulté le )
  2. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'université jagellonne de Cracovie
  3. « Un Autunois prix Nobel de la paix il y a un siècle », article de Lucien Taupenot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 151 de septembre 2007 (page 21).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Fauchille, Louis Renault (1843-1918) : sa vie, son œuvre, Paris, Pedone, 1918.
  • L’œuvre internationale de Louis Renault, Les éditions internationales, Paris, 1932, trois volumes.
  • Reinhard Nachtigal, Ruses and Perfidy. Submarine Warfare and the Sinking of Hospital Ships During World War I (= Rechtsgeschichtliche Studien. Band 90), Hamburg, Dr. Kovac, 2021

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la fondation Nobel (le bandeau sur la page comprend plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par la personne lauréate — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)