Louis Oster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Oster
Description de cette image, également commentée ci-après
Louis Oster en avril 2014.
Naissance (90 ans)
Strasbourg, France
Nationalité Française
Profession
Distinctions

Louis Oster, né le à Strasbourg, (Bas-Rhin), est un avocat français, ancien bâtonnier du barreau de Strasbourg[1]; il est par ailleurs musicologue et auteur d'ouvrages sur le chant lyrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Oster effectue toutes ses études dans sa ville natale, hormis une courte période, avant la Seconde Guerre mondiale, pour suivre ses études secondaires au collège français Saint-Jean à Fribourg en Suisse. Expulsé de Suisse en 1940, il rentre à Strasbourg.

Il s’inscrit à la Faculté de droit où il obtient un doctorat de droit privé et entre dans le cabinet du bâtonnier de Strasbourg, Me Pierre Schreckenberg, le 23 novembre 1949 qui le charge de préparer le dossier de défense des jeunes Malgré-Nous impliqués dans le massacre d’Oradour-sur-Glane.

Il y passe dix années avant d’ouvrir son cabinet. Il est élu président des jeunes avocats et entre au conseil de l’ordre, où il reste pendant trente huit ans.

En 1978, Louis Oster devient bâtonnier de Strasbourg et avocat-conseil de l’ordre des médecins. En 1981, il crée l’École des avocats de Strasbourg, dont il devient président.

En 1982, il devient président de l’UNAPL (Union nationale des associations de professions libérales, section Alsace). En 1984, il entre au Conseil économique et social d’Alsace, (CESA) – aujourd’hui le CESER-Alsace –. Il est élu à la présidence de la commission « Cultures et sport » de cet organisme[2].

Il impulsera le renouveau de l’Office des langues et des cultures régionales, dont il est encore vice-président. Il est aussi trésorier de l’Agence culturelle d’Alsace à Sélestat et membre du conseil d’administration de la Comédie de l'Est à Colmar. Il lance les Noëlies, dont il est le président-fondateur, et le Pass-Musées, un passeport français, allemand et suisse qui permet aux frontaliers de visiter les musées des trois frontières avec une seule carte d’abonnement.

Marcel Rudloff, à l’époque président du conseil régional d'Alsace le fait entrer à la commission d’harmonisation du Droit local en Alsace et en Moselle.

Louis Oster est élu en 1983 à la présidence de la Banque populaire de la région économique de Strasbourg.

Wagnérien depuis l’âge de douze ans, Louis Oster créé en 1983 le Cercle Richard Wagner pour le rayonnement de l’art lyrique en Alsace[3], une association qui compte plus de 1 000 membres[4].

Il a été vice-président de la Société des amis de la musique de Strasbourg, organisateur et président du Festival de musique de Strasbourg.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Malgré-Nous, les oubliés de l'Histoire, réalisé par Nicolas Lévy-Beff, 52 min., Coproduction Label Image, France Télévisions, Toute l'Histoire. 2014. Louis Oster témoigne de son rôle dans le procès des Malgré-nous après le massacre d’Oradour-sur-Glane.