Louis Nels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Nels (16 décembre 1855 - 13 novembre 1910) était un commissaire impérial allemand dans le Sud-Ouest africain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est un citoyen français né d'un père allemand réfugié en France après avoir fui la répression prussienne lors de la révolte de 1848 dans laquelle il était sérieusement impliqué. L'Alsace et la Lorraine deviennent territoires allemands lors de la signature du traité de Frankfort signé en 1871.

Louis Nels entre au lycée de Metz en 1878 où il obtient le diplôme de maturité en 1881. Il est un des premiers et rares «indigènes» (Français) à obtenir ce « Reifeprüfung » -généralement décerné aux «immigrés» allemands- au Lycée germanisé de Metz (« La Lorraine annexée » François Roth).

En 1884, Louis est domicilié au numéro 44, rue des Clercs (Priesterstrasse) à Metz où il occupe un emploi de clerc de notaire. Un an plus tard, il quitte la Lorraine pour suivre le Docteur Heinrich Ernst Göring, directeur du tribunal régional de Metz qui vient d'être nommé commissaire (impérial) du Reich dans le Sud-ouest africain. Louis Nels sera son secrétaire et débarquera avec lui à Angra-Pequena le 21 octobre. Göring installe son siège à Otjimbingwe dans le pays de Namibie.

Anecdote : Heinrich Göring est le père de Hermann Goering (1893-1946), aviateur et homme politique allemand, célèbre pour son rôle de premier plan dans le gouvernement du troisième Reich / Allemagne nazie. En août 1890, Göring quitte le Sud-Ouest africain et c’est Louis qui lui succèdera par intérim.

Dans le cadre de ses rapports consulaires, Louis apprend la photographie et initiera ses jeunes frères à cette technique encore marginale. C'est ainsi qu'en 1898 Edouard Nels -aidé de son jeune frère Paul- fonde à Bruxelles une firme d'édition de cartes postales qui deviendra une des plus importantes d'Europe.

On retrouve la trace de Louis en 1897 à Afrique du Sud. Il est consul et érige le consulat d’Allemagne à Johannesburg. Il y demeure pendant toute la durée de la Guerre du Transvaal, également appelée "seconde guerre des Boers". À l'issue de cette guerre qui s'achève le 31 mai 1902 par la perte de l'indépendance du Transvaal et de l'Etat d'Orange, Louis est rapatrié à Berlin pour raison de santé. En 1904, il exerce de nouvelles fonctions consulaires à Rotterdam, Pays-Bas. Rattrapé par la maladie, il prend sa retraite le 1er avril 1910 à Thionville où réside sa soeur Anna. Louis décède le 13 novembre 1910 à Neuerburg dans l'Eifel (d'où est issue sa famille). Il est enterré au cimetière de Haute-Yutz (Moselle), le village qui l'a vu naître 52 ans plus tôt.

Etat-civil[modifier | modifier le code]

  • Fils de Joseph-Anton Nels & Josephine-Hortense-Léonie Didion
  • Né le : 16/12/1858 à : Yutz (Moselle) France
  • Célibataire
  • Profession : Consul
  • Décède le : 13/11/1910 à : Neuerburg (Rhénanie-Palatinat) ; inhumé à Haute-Yutz (Moselle)