Louis Metman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Louis Metman Arras, 27 juin 1862 - Paris, 13 avril 1943) est un conservateur du musée des Arts Décoratifs de Paris ayant participé à sa fondation. Il en devient le curateur adjoint en 1892 et conservateur en 1898.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait de Louis Metman par Léon Gard. Exécuté dans le bureau de Louis Metman du musée des Arts Décoratifs, en 1918.

Après des études de diplomate, Louis Metman entre au musée des Arts Décoratifs de Paris en 1892 en tant qu’attaché de conservation. Nommé conservateur en 1898, il le reste jusqu’ à sa mort en 1943.

En 1900, il orchestre la réalisation du Pavillon des Arts décoratifs pour l’Exposition universelle de 1900. En 1905, il est l’artisan de l’installation du Musée des Arts décoratifs dans le pavillon et l’aile de Marsan. Il rédige les monumentaux catalogues sur le bois et le métal du Musée, organise plus de 150 expositions dont les sujets éclairent tous les aspects des arts décoratifs : la gravure, la céramique, le textile, le verre, la tapisserie et l’orfèvrerie, mais aussi le décor de théâtre et celui de la vie à différentes époques, les chefs d’œuvres des arts orientaux et l’art populaire. Parmi bien d'autres expositions remarquables, l'exposition byzantine de 1931 fera date.[1]

Il était également un collectionneur réputé de l'art japonais.[2]

Il est le petit-fils du baron Georges Charles d'Anthès qui tua le poète Pouchkine en duel.[3]

Il fut un des invités privilégiés aux célèbres déjeuners "Louvre" et "Marsan" du Comte Moïse de Camondo.[4]

Jacques-Emile Blanche a réalisé un portrait de lui en 1888.[5]

De 1915 à 1943 Il noua une profonde et durable amitié avec le peintre Léon Gard qui exécutera deux portraits de lui, en 1918 et 1932.[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]