Louis Massicotte (politologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Massicotte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Louis Massicotte, né en 1953[1], est un politologue québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur au département de science politique à l'Université Laval et fut le premier titulaire de la chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires jusqu'en . Cette chaire est désormais dirigée par le professeur François Gélineau.

Titulaire d'un Ph.D. en science politique à l'Université Carleton d'Ottawa, Massicotte s'intéresse à l'évolution du parlementarisme québécois depuis 1867 et aux modes de scrutin compensatoires.

Louis Massicotte a publié, à la fin de 2011, les actes d'un colloque tenu à Québec en . Comment changer une constitution ? : les nouveaux processus constituants(coll. Démocratie et institutions parlementaires, PUL) est un recueil de textes entendus lors de cet événement.

Louis Massicotte a lui-même participé au développement démocratique de plus d'une douzaine de pays, la plus grande majorité situés en Afrique francophone. Écrit en collaboration avec Eugénie Brouillet, l'ouvrage nous rappelle en introduction que si la plupart des États disposent de constitutions, plusieurs n'en ont pas, comme le Québec, la Nouvelle-Zélande et même le Royaume-Uni.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Parlement du Québec de 1867 à aujourd'hui, Presses de l'Université Laval, 2009, 298 p.

Honneurs[modifier | modifier le code]

2010 - 2e Prix de la présidence de l'Assemblée nationale pour le livre Le Parlement du Québec de 1867 à aujourd’hui[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Massicotte, Louis, 1953- » sur authorities.loc.gov/ (Library of Congress Authorities)
  2. « Les lauréats et les finalistes - Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec », sur www.bibliotheque.assnat.qc.ca (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]