Louis Maitre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Maitre (Louis Le Maître) était un artisan de Trois-Rivières vers les années 1750 spécialisé dans la fabrication de canoë, rabaska et de canot de différentes capacités selon les besoin des clients pour la traite des fourrures. Il fut membre d'une famille dont plusieurs générations fabriquèrent des canots à Pointe-du-Lac, Odanak (réserve indienne) et Wôlinak[1].

Description[modifier | modifier le code]

Louis Franquet, officier et ingénieur militaire décrit l'atelier en 1752 lors de son voyage au Canada et son arrêt à Trois-Rivières.

« C'est en cette ville, où l'on fabrique le mieux les canots d'écorce; j'ai été en voir un chantier. On y en travaillait un de huit places; il était de 33 pieds de longueur, cinq de largeur, deux et demie de hauteur, et du prix de 300 livres. A mesure qu'ils sont faits on les envoye à Montréal; ils sont destinés pour les voyages des pays d'en haut, tant à porter les troupes que les vivres et marchandises. (...) Il y en a bien un autre (fabricant, N.D.L.R. ) qui s'en mêle, mais il ne réussit pas si bien. Le premier en fait une si grande quantité qu'il touche du roy tous les ans plus de 6000 livres; ce sont des femmes et des filles qui les travaillent; ils sont totalement construits d'écorce de bouleau avec des varangues arrondies que l'on employe au lieu de courbes; elles sont de bois de cèdre ou de sapin, de deux lignes d'épaisseur au plus, et de trois pouces de largeur, et les coutures, recouvertes de gommes de sapin sont impénétrables à l'eau, mais il faut aussi éviter les roches. »

Rôles des indiens[modifier | modifier le code]

Les indiens des différents villages en Nouvelle-France participaient également aux travaux; ils maitrisaient la collecte et le le taillage des pièces d'écorce de Bouleau; et leur femmes ainsi que les jeunes filles étaient très habiles pour coudre ensembles les pièces, avec des racines de pin blanc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Canoe in Canadian Cultures 2001 by Bruce W. Hodgins (Editor), John Jennings (Editor), Doreen Small (Editor) . p 116,117

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Canoe in Canadian Cultures publié par Bruce W. Hodgins, John Jennings, Doreen Small.
  • Les Coureurs des bois - La Saga des Indiens blancs 2003 (ISBN 9782764800607) Georges-Hébert Germain.