Louis MacNeice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis MacNeice
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Louis Macneice plaque, Carrickfergus - geograph.org.uk - 324837.jpg
plaque commémorative
The grave of Louis Macneice near Carrowdore - geograph.org.uk - 437068.jpg
Vue de la sépulture.

Frederick Louis MacNeice (Belfast, 12 septembre 1907Londres, 3 septembre 1963) est un poète et dramaturge aussi bien irlandais que britannique. Connu pour son respect des valeurs humanistes et son opposition à toute forme de totalitarisme, il n'a cessé de redire sa fidélité à ses racines irlandaises.

Louis MacNeice appartenait à un cénacle de poètes réunis dans les années 1930 autour de W. H. Auden, qui comprenait surtout Christopher Isherwood, Stephen Spender, Cecil Day-Lewis, et parfois Rex Warner et Edward Upward. Ce « Groupe d'Auden » portait le surnom de groupe « MacSpaunday » en vertu d'une sorte d'acronyme inventé par le poète sud-africain Roy Campbell[1]. Imaginant une créature composite formée par quatre d'entre eux, Campbell avait joué sur leurs noms : MACNeice, SPender, AUdeN, DAY-Lewis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Roy Campbell, Flowering Rifle, 1939.

Sources[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Blind Fireworks (1929, mainly considered by MacNeice to be juvenilia and excluded from the 1949 Collected Poems)
  • Poems (1935)
  • Letters from Iceland (1937, with W. H. Auden, poetry and prose)
  • The Earth Compels (1938)
  • Autumn Journal (1939)
  • The Last Ditch (1940)
  • Plant and Phantom (1941)
  • Springboard (1944)
  • Holes in the Sky (1948)
  • Collected Poems, 1925-1948 (1949)
  • Ten Burnt Offerings (1952)
  • Autumn Sequel (1954)
  • Visitations (1957)
  • Solstices (1961)
  • The Burning Perch (1963)
  • "Star-gazer" (1963)
  • Selected Poems (1964, edited by W. H. Auden)
  • Collected Poems (1966, edited by E. R. Dodds)
  • Selected Poems (1988, edited by Michael Longley)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Agamemnon of Aeschylus (1936)
  • Out of the Picture (1937)
  • Christopher Columbus (1944, radio)
  • "He Had a Date" (1944, radio, not published separately)
  • The Dark Tower and other radio scripts (1947)
  • Goethe's Faust (1949, published 1951)
  • The Mad Islands [1962] and The Administrator [1961] (1964, radio)
  • Persons from Porlock [1963] and other plays for radio (1969)
  • One for the Grave: a modern morality play [1958] (1968)
  • Selected Plays of Louis MacNeice, ed. Alan Heuser and Peter McDonald (1993)

Fiction[modifier | modifier le code]

  • Roundabout Way (1932, as "Louis Malone")
  • The Sixpence That Rolled Away (1956, for children)

Essais[modifier | modifier le code]

  • I Crossed the Minch (1938, récit de voyage)
  • Modern Poetry: a personal essay (1938, essai critique)
  • Zoo (1938)
  • The Poetry of W. B. Yeats (1941)
  • The Strings Are False (1941, Faber and Faber, 1965, autobiographie)
  • Meet the US Army (1943)
  • Astrology (1964)
  • Varieties of Parable (1965, critique littéraire)
  • Selected Prose of Louis MacNeice, ed. Alan Heuser (1990)
  • MacNeice, Louis. Collected Poems, ed. by Peter McDonald. Faber and Faber, 2007.

Œuvres de Louis MacNeice traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Lettres d'Islande, (avec W. H. Auden) traduit de l'anglais par Béatrice Dunner, Éditions du Rocher/Anatolia, Monaco, 2006
  • Les Cordes sonnent faux, traduit de l'anglais par Adolphe Haberer, Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Ascq, 2018

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]