Louis Leon Thurstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thurston.
Louis Leon Thurstone
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
à Chapel HillVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint Thelma G. ThurstoneVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université de Chicago et université CornellVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Association américaine de psychologie et Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Louis Leon Thurstone, né le à Chicago et mort le à Chapel Hill, est un psychologue américain. Ses recherches pionnières portent sur dans les domaines de la psychologie expérimentale, particulièrement la psychométrie et la psychophysique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Chicago, dans une famille suédoise qui retourne quelques années en Suède lorsqu'il a 8 ans, puis se réinstalle définitivement aux États-Unis en 1901, à Jamestown et change son nom suédois « Thunström » en Thurstone. Il entre à l'université Cornell, pour faire des études d'ingénieur, s'intéressant particulièrement à la photo. Lorsqu'il obtient son master d'ingénierie en 1912, il se voit proposer un stage d'assistant dans le laboratoire de Thomas A. Edison, à West Orange, dans le New Jersey[1]. Il devient instructeur au collège d'ingénierie de l'université du Minnesota, puis reprend des études dans le département de psychologie de l'université de Chicago, tout en ayant un poste d'assistant, durant deux ans, au terme desquels, il obtient son doctorat (1917). Il enseigne au Carnegie Institute of Technology de 1920 à 1923, puis à Washington, à l'Institute for Government Research. Il rencontre Thelma Gwinn, alors étudiante en master de psychologie et l'invite à rejoindre son équipe. Lorsqu'il quitte Washington pour un poste de professeur de psychologie à l'université de Chicago, elle l'accompagne et s'inscrit en thèse à l'université. Il enseigne à Chicago de 1924 à 1952, puis il finit sa carrière comme directeur du laboratoire de psychométrie de l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill (1952-1955)[1].

Contributions[modifier | modifier le code]

Il crée un laboratoire de psychométrie, au sein du département de sciences sociales de l'université et oriente ses recherches en psychométrie. Il établit plusieurs sortes de tests, notamment en partenariat avec son épouse Thelma G. Thurstone, il propose le ACE Psychological Examination, pour les élèves en fin de cursus scolaire. Durant la Seconde Guerre mondiale, il crée des tests destinés à l'armée américaine. Durant les années d'après-guerre, il tient un séminaire chez lui. Lorsqu'il atteint l'âge institutionnel de la retraite , il reçoit une offre de l'université de Chapell Hill, pour créer un laboratoire de psychométrie, tandis que Thelma G. Thurstone est nommée professeure à la faculté d'éducation.

Il a conçu un modèle de mesures connu sous le nom de « law of comparative judgment », et est renommé pour ses travaux sur l'analyse factorielle, appliquée à l'étude des capacités intellectuelles[1],[2]. Charles Spearman a été le premier, notamment dans sa publication General Intelligence Objectively Determined and Measured à expliquer l'intelligence par l'existence d'un seul facteur général. La génération de chercheurs suivante, à laquelle appartient Thurstone, évoque quant à elle une explication multifactorielle[3]. Thurstone a ainsi identifié un certain nombre de facteurs (compréhension verbale, capacité de calcul numérique, fluidité verbale...) et développé des tests pour les mesurer[4].

En économie, il est considéré comme un des précurseurs de l'économie expérimentale pour son expérience visant à éliciter[Quoi ?] les préférences des agents économiques publiée en 1931 dans The Journal of Social Psychology[5],[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Thelma G. Thurstone[7]. Ils collaborent dans leurs recherches en psychologie.

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Nature of Intelligence, London: Routledge, 1924.
  • (en) Louis Leon Thurstone, « The Indifference function », The Journal of Social Psychology, vol. 2,‎ , p. 139-167
  • The Vectors of Mind [Address of the President before the American Psychological Association, Chicago meeting, September, 1933], Psychological Review, 41, 1-32 [lire en ligne].
  • Primary mental abilities, Chicago: University of Chicago Press, 1938.
  • Multiple-Factor Analysis, Chicago: University of Chicago Press, 1947.
  • Factorial studies of intelligence, avec Thelma Gwinn Thurstone, Chicago: University of Chicago Press, 1941.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1930 : président de la Midwestern Psychological Association
  • 1933 : président de l'Association américaine de psychologie[8]
  • 1938 : National Academy of Sciences
  • 1936 : premier président de l'American Psychometric Society.
  • 1954 : Docteur honoris causa de l'université de Göteborg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Human Intelligence, « L.L. Thurstone » (consulté le 18 février 2017)
  2. [PDF](en) E. G. Boring, H. S. Langfeld, H. Werner, & R. M. Yerkes, « « A History of Psychology in Autobiography » », (consulté le 20 novembre 2011)
  3. Mariano Yela, « Analyse factorielle », Encyclopaedia Universalis, [1].
  4. Jean-François Richard, « Thurstone Louis Leon - (1887-1955) », Encyclopædia Universalis, cf. bibliographie.
  5. Daniel Serra, « Un aperçu historique de l'économie expérimentale : des origines aux évolutions récentes », Revue d'économie politique, vol. 122, no 5,‎ , p. 749-786 (lire en ligne)
  6. Thurstone 1931
  7. Notice de Thelma Gwinn Thurstone [2], sur Psychology's Feminist Voices
  8. Former APA Presidents (list) [3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lyle V. Jones, « L.L. Thurstone's Vision of Psychology as a quantitative science », in Gregory A. Kimble & Michael Wertheimer, Portraits of Pioneers in Psychology, vol. 3, chap. 6, p. 85 et suivantes.
  • Jean-François Richard, « Thurstone Louis Leon - (1887-1955) », Encyclopædia Universalis [lire en ligne].
  • Harold Gulliksen, « Louis Leon Thurstone, experimental and mathematical psychologist », American Psychologist, vol 23(11), novembre 1968, p. 786-802 DOI:10.1037/h0026696.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]