Louis Joseph Troost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Louis Joseph Troost
Description de cette image, également commentée ci-après

Louis Joseph Troost

Naissance
Paris (France)
Décès (à 85 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France français
Champs Chimie
Institutions Faculté des sciences de Paris
Diplôme École normale supérieure (1851)

Louis Joseph Troost, né le à Paris où il est mort le , est un chimiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait des études au lycée Charlemagne puis à l'Ecole Normale rue d'Ulm de 1848 à 1851. D'abord nommé professeur au lycée d'Angoulême, il revient à Paris au lycée Bonaparte[1].

Élu membre de l'Académie des sciences en remplacement de Wurtz le 7 juillet 1884, il en deviendra vice-président en 1904 et président en 1905.

Il s'est fait connaître par des recherches sur les densités des vapeurs et sur les hydrures métalliques. Il a aussi étudié le lithium, le zirconium ainsi que le rôle du silicium et du manganèse dans les fontes[2].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Recherches sur le lithium et ses composés. Propositions de physique données par la Faculté, thèses, 1857 Texte en ligne
  • Traité élémentaire de chimie comprenant les principales applications à l'hygiène, aux arts et à l'industrie, 1865
    • 12e édition, 1897 : Traité élémentaire de chimie Texte en ligne
  • Précis de chimie, 1867 Texte en ligne
    • 26e édition, 1895 : Précis de chimie : notation atomique Texte en ligne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E. Gautier, L'année scientifique et industrielle, Paris, Hachette,‎ , p. 372
  2. Louis Troost, Notice sur les travaux scientifiques, Paris, Gauthier-Villars,‎ , 100 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]