Louis Jacques Rousseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Jacques Rousseau
Description de l'image p vip.svg.
Naissance
Château-du-Loir
Décès
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Autres activités
Distinctions

Louis Jacques Rousseau ( - Château-du-Loir - Paris), était un magistrat et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Jacques Rousseau naquit à Château-du-Loir (Sarthe) le . Il embrassa les principes de la Révolution française et devint président du tribunal de district de Château-du-Loir et président de l'administration départementale de la Sarthe.

Élu, le , député de la Sarthe à l'Assemblée législative, le 1er sur 10, par 377 voix (482 votants), il fit partie du comité judiciaire, mais ne prit jamais la parole ; son nom n'est pas cité au Moniteur. Après la promulgation de la Constitution de l'an III, il fut nommé juge, le 28 vendémiaire an IV.

Il resta dans la magistrature sous le Premier Empire, fut créé chevalier de l'Empire le , et, après la Restauration française, devint conseiller à la cour de cassation.

Élu député du 4e arrondissement électoral de la Sarthe (Saint-Calais), le , par 171 voix[1], contre 41 au général de La Fayette, et réélu, le , par 182 voix[2], il vota souvent avec Royer-Collard et montra une certaine indépendance via-à-vis des ministères.

Sa carrière politique prit fin aux élections de 1827, il mourut à Paris le .

Fonctions[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

« Tiercé en fasce : au I, d'or chargé d'une chouette entre deux maillets, le tout de sable ; au II, de gueules à l'insigne des chevaliers légionnaires ; au III, d'azur à la balance d'argent.[3] »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 228 votants, 203 inscrits.
  2. 190 votants, 253 inscrits.
  3. Jacques Declercq, « Héraldique napoléonienne et symbolisme maçonnique. », sur gen.declercq.free.fr, (consulté le 31 juillet 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]