Louis Henri François de Marcé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Henri François de Marcé
Louis Henri François de Marcé

Naissance
Chinon (Indre-et-Loire)
Décès guillotiné le (à 62 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1745-1794
Distinctions Chevalier de Saint-Louis

Louis Henri François de Marcé , né le à Chinon (Indre-et-Loire), mort guillotiné le à Paris, est un général de division de la Révolution française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière dans le régiment de Crillon devenu de la Tour du Pin à l'âge de 13 ans. Il a été aide maréchal-général des logis de l’armée du roi en Corse, ainsi que lieutenant-colonel du régiment des grenadiers royaux d’Artois. Il est titulaire de la croix de chevalier de Saint-Louis.

Le 26 juin 1771 il épouse à Chinon Catherine Louise Le Roy de la Sauvagère.

Il est nommé colonel le 29 février 1769, et maréchal de camp le 21 septembre 1788. Il est promu général de division le 13 mai 1792 et en 1793, il est affecté à l’armée de l’Ouest, comme commandant de la 12e division militaire.

C'est au cours de cette affectation pour lutter contre les Vendéens que survient, après quelques succès, la défaite de ses troupes à Pont-Charrault. Cet épisode ne lui est pas pardonné et le tribunal révolutionnaire de Paris lui reproche une trahison.

Il est condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Paris et guillotiné le 29 janvier 1794, « convaincu d'avoir, à l'époque des 14 et 19 mars dernier, participé à des manœuvres tendant à favoriser la révolte et les projets des révoltés dans la Vendée »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Révolutions de Paris, dédiées à la Nation n°223, Antoine Tournon, [1], janvier 1794, p. 487

Sources[modifier | modifier le code]