Louis Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garneau.
Louis Garneau
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activité
cycliste +
Distinction
officier de l'ordre du Canada (d) +

Louis Garneau (né à Québec le 9 août 1958) est un ancien coureur cycliste et homme d'affaires canadien (québécois). Il a fondé Louis Garneau Sports, une compagnie spécialisée dans les vêtements et accessoires cyclistes Louis Garneau Sports.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine et Formation[modifier | modifier le code]

Louis Garneau est le fils de Paul Garneau et Jeannine Lehoux. Il naît à Québec le 9 août 1958. Il obtient son baccalauréat en arts plastiques de l'Université Laval et y gagna une bourse d'excellence en 1983.

Sport[modifier | modifier le code]

De 1970 à 1983, il est coureur cycliste international et décroche le titre de champion canadien en poursuite individuelle en 1983. En 1984, après avoir participé aux Jeux olympiques de Los Angeles[réf. nécessaire], il quitte la compétition active à titre de cycliste et de s'oriente vers le monde des affaires.

Compagnie[modifier | modifier le code]

En 1983, Louis Garneau entreprend, dans le garage de son père, la confection de vêtements pour cyclistes, appuyé dans ce projet par son épouse, Monique Arsenault[1].

En 2015, le groupe Louis Garneau Sports inc. emploie environ 450 personnes[2] et exporte dans de nombreux pays.

Controverses[modifier | modifier le code]

En 2002, Louis Garneau est connu pour avoir, lors d'une des visites de la reine Élisabeth II au Canada, spontanément mis son bras sur l'épaule de la reine Élizabeth II pour une photo, geste qui n'a pas semblé la déranger. Les journaux et les médias britanniques ont réagi violemment. En revanche, le bureau du protocole canadien stipule que « les membres de la famille royale désirent que les éléments du protocole soient adaptés à ce qui est généralement acceptable dans la société canadienne » et la plupart des monarchistes purs et durs n'ont pas fait de tollé avec cette affaire, la qualifiant de « pas grave » (Peter Hammond - V.-P. de la Ligue des monarchistes du Canada)[3].

En 2013, le coureur de l'équipe Garneau-Club chaussures, Miguel Agreda Rojas, en compétition pendant le Championnat québécois de cyclisme sur route, a été suspendu pendant deux ans pour avoir utilisé de l'érythropoïétine (EPO) et de l'éphédrine[4]. Ce cas faisait suite à une série de cas de dopage au sein de l’équipe de coureurs financée par Louis Garneau. Suite à la suspension des coureurs Arnaud Papillon et Miguel Agreda Rojas en 2011, Louis Garneau demande aux policiers de s'attaquer aux fournisseurs de produits dopants[5]. Il considère qu'Internet, la religion moins présente, et “valeurs morales plus élastiques” expliquent la recrudescence du dopage dans le cyclisme[6].

Fabricant et distributeur de casques de vélos, dont la fiabilité de certains modèles a été mise à défaut en 2014[7], Louis Garneau est accusé en 2015 de conflit d'intérêts et de faire du lobbyisme illégal pour obtenir une loi du gouvernement provincial instituant le port du casque obligatoire pour les cyclistes[8].

Palmarès en tant que coureur cycliste[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ne jamais abandonner... Louis Garneau, henri marineau, Louis Garneau, 2006,ISBN 9782923028033 (2923028031)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Modèle:Http://www.espaces.ca/categorie/actualites/nouvelles/article/1394-quebec-plein-air-inc-louis-garneau-30-ans-dinnovation
  2. [1]
  3. (en) Veloptimum.net
  4. « Un deuxième cycliste de l'équipe Garneau suspendu pour dopage », sur La Presse,‎ (consulté le 23 juillet 2015)
  5. « Louis Garneau demande l'aide des policiers », sur TVA Nouvelles,‎ (consulté le 23 juillet 2015)
  6. « Dopage dans le cyclisme québécois : déraillage contrôlé? », sur Espace.ca,‎ (consulté le 23 juillet 2015)
  7. (en) « Louis Garneau recalling aero helmets over cold-weather performance concerns », sur Bicycle Retailer,‎ (consulté le 23 juillet 2015)
  8. « Le casque obligatoire n'est pas une priorité pour Vélo Québec », sur Radio Canada,‎ (consulté le 23 juillet 2015)
  9. Modèle:Http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=226