Louis Gallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la musique classique et un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gallet.
Louis Gallet
Buste par Jean-Antoine Injalbert (1901) au Parc Jouvet de Valence.

Louis Gallet, né à Valence le 14 février 1835 et mort à Paris le 16 octobre 1898, est un librettiste et auteur dramatique français. Il a également écrit des romans et des poésies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un marchand de vin, il fait ses débuts professionnels à Valence comme correcteur d'imprimerie et publie en 1857, sous le pseudonyme de L. Marcelly, Gioventù, un recueil de vers. Il s'installe à Paris où il commence une carrière dans l'Assistance Publique (il est pendant longtemps directeur de l'hôpital Lariboisière à Paris), tout en écrivant des romans, drames et poésies, mais surtout des livrets d'opéras et autres œuvres lyriques. Il collabore avec de grands noms de la musique, tels que Camille Saint-Saëns, Georges Bizet, Jules Massenet et Charles Gounod. En 1868, il obtient le prix du ministère des Beaux-arts pour le livret La coupe du roi de Thulé, devant 168 concurrents.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Livrets[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les confidences d'un baiser
  • Le Capitaine Satan
  • Saltimbanques
  • Le Petit Docteur

Notes de Voyage[modifier | modifier le code]

  • Au pays des Cigaliers (1888)
  • Fêtes cigalières et félibréennes (1891)

Autres[modifier | modifier le code]

  • Notes d'un librettiste (1891)
  • Guerre et Commune (1898)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. avec Charles Nuitter
  2. avec Édouard Blau
  3. avec Paul Poirson
  4. avec Édouard Blau et Adolphe d'Ennery
  5. Le Théâtre, n° 9 de septembre 1898, article d'Adolphe Aderer pp. 2-6 ; Archives Municipales de Béziers, 2 R 7 : Livret officiel. Déjanire au Théâtre des Arènes : Ressources iconographique sur Gallica.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lacombe Hervé, Le livret d'opéra au temps de Massenet, Saint-Étienne, Publications de l'Université de Saint-Étienne, (ISBN 978-2-86272-258-0, LCCN 2003418707), « Autour de Louis Gallet - Profil d'une carrière de librettiste », p. 61-88
  • Amicie d'Arces, Hommes et femmes célèbres de la Drôme, Éditions Bonneton, Paris, 1996 (ISBN 2-86253-211-8), page 64.

Liens externes[modifier | modifier le code]