Louis Froc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Jean-Baptiste-Louis Froc de la Boulaye.
Louis Froc
Louis Froc.jpg

Louis Froc vers 1931.

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
signature de Louis Froc

Signature du père Louis Froc, s.j.

Louis Marie Froc, (en chinois : 劳积勋[1],[2], Lao Jixun, aussi connu sous le nom d' Aloysius Fros ou Aloys Froc) (-Brest[3], -Paris XVe arrondissement[3],[1],[3]) est un explorateur et un missionnaire français. Il est connu pour son travail sur la prévision et la marche des typhons[4], et surnommé le « père des typhons » ou le « prêtre des typhons »[5],[3],[6] (en chinois : “台风神父”[7],[4]) dans le monde maritime.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'une famille d'armateurs[5], de Louis Marie Froc, quartier, maître canonnier, et de Hortense Eugénie Keriou (ou Kernian?)[3], Louis Froc est né à Recouvrance (Brest).

Il a été bachelier ès-sciences, puis élève de la Sorbonne et de l'Institut Catholique[3]. Il a été professeur au Collège du Mans, examinateur au Collège de Janssen[3].

Il entre dans la Compagnie de Jésus en 1875[5] (il a 16-17 ans [8]).

Le , il est envoyé comme missionnaire en Chine avec Stanislas Chevalier, pour être l'adjoint du père Marc Dechevrens[5], directeur de l'observatoire météorologique de Zi-Ka-Wei.

Revenu en France en 1887, il suit brillamment les cours de Branly[5]. En 1892, il est ordonné prêtre[5].

Il revient à Zi-Ka-Wei en 1894 puis est nommé directeur de l'Observatoire de Zi-Ka-Wei en 1897[5] qui joue un rôle important pour la navigation d'Extrême-Orient[9] et d'Indochine[3] pour établir les prévisions des mouvements des typhons. Il y travailla pendant 25 ans[3], et en eut pris la direction, avec des mandats de 1896[3]-1914 et 1919-1926. Il est élu à l'Académie pontificale des sciences[1].

Il est notamment connu pour avoir écrit la nouvelle réglementation sur les avertissements des typhons et la transmission d'informations sur les typhons[8]. Il a été professeur au Collège de Hong Kerr (Shanghaï)[3].

Il a également érigé avec le Consul général G. Kahn à Shanghaï une station T.S.F. française qui a assuré le service d'avertissements météorologiques aux navires dans un rayon de 800 milles par les sémaphores des côtes[3],[5]. Ce poste de T.S.F. a annoncé les tempêtes et servi de lien entre la France et ses flottes alliées lors de la Première Guerre mondiale[3].

Au cours de l'été 1919, il a également assisté à la Conférence météorologique mondiale tenue à Stockholm[8].

Il retourna en France en 1931[10] où il meurt l'année d'après. Enterré le [5], lendemain de sa mort. Un journal anglais de 1927 écrivait : « Pour tous les navigateurs des côtes de Chine, le nom du P. Froc est synonyme de tout bien (stands for all that is good). »[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur Louis Froc[modifier | modifier le code]

  • H. Havret, « Les travaux géographiques des Jésuites en Chine » dans Annales de Géographie, 1899, vol.8, no 38, p. 172-175. Lire en ligne sur persee.fr
  • « L'observatoire de Zi-Ka-Weï », Jacques Léotard, La Nature, no 1353, 29 avril 1899 Lire en ligne
  • (en) God's adventurers, Marjorie Hessell Tiltman, London, G.G. Harrap & Co., 1933
  • « Le père des typhons : le R.P. Louis Froc », Virgile Brandicourt, La Nature, no 2896, 1er janvier 1933 Lire en ligne
  • A. Bonnichon, « Le P.R. Louis Froc » dans Le Courrier du Finistère, Brest, 26 février 1927
  • Relations de Chine, 1928[5]
  • Henri Gauthier, « Au service de tous et de chacun: Le Père Louis Froc (1859–1932) », Études, no 213, 1932, p.373–386
  • H. Beylard, « Louis Froc » dans Dictionnaire de biographie française, 1979, t.14, p.1318
  • H. Beylard, « Louis Froc (1859-1932) » dans Hommes et destins (Dictionnaire biographique d'Outre-Mer), 1985, t. VI, p.146, Académie des Sciences d'Outre-Mer, Paris.
  • (en) Agustín Udías, « Jesuit contribution to science 1814–2000 : a history » dans Jesuit Historiography Online, New York, Heidelberg, Springer, 2015, 277 p. (ISBN 978-3-319-08365-0). Version papier : (ISBN 978-3-319-08364-3)[11]
  • (en) Agustín Udías, « Jesuits' Contribution to Meteorology » dans Bulletin of the American Meteorological Society, Vol. 77, n° 10, octobre 1996, p.2307-2315 [PDF] Lire en ligne

Ouvrages de Louis Froc[modifier | modifier le code]

  • (en) « The typhoons of September 9th and 29th, 1897. 1898. » dans Annual report, avec Shanghai Meteorological Society, Zi-ka-wei, Catholic Mission Press, 5th-6th, 1896/97.
  • (en) The 'Iltis' Typhoon July 22-25, 1896, Zi-Ka-Wei, Cath. Mission Pr., 1896.
  • (en) Typhoon highways in the Far East, avec Xujiahui guan xiang tai, Zi-ka-wei, Catholic Mission Press, Tou-sè-wè Orphan Asylum; Shanghai, Kelly & Walsh, 1896.
  • (en) The atmosphere in the Far East during the six cold months, its normal state, its peturbations. Hints to navigators dans Annual report de Shanghai Meteorological Society., no 7 , Zi-ka-wei, 1900.
  • (en) The "De Witte" typhoon August 1-6, 1901, avec Xujiahui guan xiang tai, Zi-ka-wei, Catholic Mission Press, Tou-sè-wè Orphan Asylum; Shanghai, Kelly & Walsh, 1901.
  • L'Atmosphère en Extrême-Orient : son état normal, ses perturbations ; avis aux navigateurs, dans Annales hydrographiques, 1901. Lire en ligne la 2e édition (1920)
  • The typhoon of July 28th 1915 (the Chinhai typhoon) and its effects at Shanghai, avec Xujiahui guan xiang tai, Shanghai, T'ou-sè-wè Orphanage Press, 1915.
  • (en) Lettre : Dear Sir, the air-service will be soon established in the Far-East..., Chang-hai, éditeur non identifié, 1920.
  • (en) Atlas of the tracks of 620 typhoons, 1893-1918, avec Xujiahui guan xiang tai, Éd. de l'Orphelinat de Tòu-sè-wè, Zi-ka-wei, Chang-hai, 1920.
  • La Pluie en Chine durant une période de onze années 1900-1910, première partie, les observations, Chang-Hai, Observatoire de Zi-ka-wei, 1912. En (en) : « Rainfall in China during a period of eleven years (review) », MM, Vol.48, 1913, p. 94[12].
  • (en) Typhoon of August 5th to 23rd, 1924, avec Xujiahui guan xiang tai, Shanghai, T'usewei Press, 1925.

cartes[modifier | modifier le code]

  • Les cartes du temps de Zi-ka-wei et les moyennes mensuelles, avec l'Observatoire de Zi-ka-wei, Impr. T'ou-sè-wè, près Chang-hai [1912], Appendice au Bulletin météorologique de 1909.
  • Code des signaux fait aux navigateurs par l'observatoire de Zi-Ka-Wei, Chang-hai, Observatoire de Zi-Ka-Wei, 1905.

Hommages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (zh)Observatoire de Xu Jiahui et l'Académie de sinologie sur www.shtong.gov.cn
  2. Base Léonore
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r « Louis Froc », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. a et b Jesuits in China, Thomas F. Ryan, trad. Tao Weiyi, Kuangchi Cultural Group, 2007, (ISBN 978-957-546-611-4), p.95. [PDF] (zh) Lire en ligne
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Le père des typhons : le R.P. Louis Froc », Virgile Brandicourt, La Nature, no  2896, 1er janvier 1933 Lire en ligne
  6. [PDF] http://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/articlespresse_cle865aeb.pdf
  7. (zh) 100 ans de l'Observatoire de Xujiahui
  8. a, b, c, d, e, f et g (zh)Biographie : 劳积勋(1858~1932) sur www.shtong.gov.cn
  9. a et b La Croix, 14 janvier 1932, no 14994, p.1
  10. a et b (zh) http://blog.sina.com.cn/s/blog_48e26c410102wzq4.html
  11. Jesuit contribution to science 1814–2000 : a history Table des matières
  12. digital.nmla.metoffice.gov.uk
  13. (zh) « Philatélie Shanghai » 2017, n° 9 sur vincentia68.rssing.com
  14. (en) « Tropical Cyclones During the Years 1900 - 1952 » sur le site du National Oceanic and Atmospheric Administration
  15. Voire 1900–09 Pacific hurricane seasons (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]