Louis Francœur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant québécois
image illustrant un journaliste image illustrant québécois
Cet article est une ébauche concernant un écrivain québécois et un journaliste québécois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francoeur.
Louis Francœur
Nom de naissance Louis Francœur
Naissance
Montréal
Décès (à 46 ans)
Montréal
Nationalité Canada Canadienne
Profession

Louis Francœur est un journaliste et animateur de radio né en 1895 à Montréal et décédé dans un accident d'automobile en 1941. Il est le père de Jacques G. Francoeur.

Il est correspondant parlementaire de La Patrie et du The Montreal Star à Ottawa et à Québec de 1922 à 1930.

Il fonde ensuite le quotidien Le Journal de Québec en 1930, journal qu'il dirige jusqu'en 1934.

Il est ensuite nommé directeur de L'Illustration (1934-1937) et de La Patrie (1937-1941).

Il anime pendant ce temps l'émission hebdomadaire Sur la scène du monde diffusée par Radio-Canada de 1930 à 1940, puis l'émission quotidienne La situation ce soir jusqu'à sa mort, le 1er juin 1941, des suites d'un accident d'automobile près du lac Guindon, dans les Laurentides au nord de Montréal. L'accident fit trois autres victimes : le musicologue et pianiste Léo-Pol Morin, le prêtre et essayiste indépendantiste Wilfrid Morin et l'animateur de radio Fernand Leclerc[1].

Plus de 70 000 personnes défilent devant sa dépouille à sa mort. La place Louis-Francoeur de Montréal honore sa mémoire depuis 1986.

Honneurs[modifier | modifier le code]

  1. « Glanures historiques québécoises: Il y a 75 ans : l'élite québécoise décimée », sur glanureshistoriquesduquebec.blogspot.ca (consulté le 1er juin 2016)