Louis Dupasquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Dupasquier
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
BlacéVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction
Archives conservées par
Archives nationales (F/19/7230)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
signature de Louis Dupasquier
signature

Louis Dupasquier est un architecte français né à Lyon le et mort à Blacé le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Dupasquier, de son nom complet Louis-Gaspard Dupasquier naît à Lyon en 1800. Il étudie à l'École des beaux-arts de Lyon[1]. En 1825, il découvre l'église du monastère de Brou dans le département de l'Ain et procède au relevé des constructions en 1827. Il obtient en 1826 le prix du concours ouvert pour la construction de église à Villeurbanne[2] et, en 1827, le prix du concours ouvert pour la construction de l'abattoir municipal de Lyon, construit en 1838.

Au cours des années 1830, il est professeur à l'École de la Martinière de Lyon et enseigne le dessin d'architecture[3]. Il est également correspondant auprès du ministère de l’Instruction publique pour les travaux historiques. Il rencontre l'architecte Adolphe Napoléon Didron (1806-1867) qui préfacera son ouvrage intitulé Monographie de Notre-Dame de Brou, édition luxueuse éditée par ses soins en 1842.

En 1848, il devient architecte du diocèse de Belley-Ars et d'Autun et dirige les travaux de réfection de la façade de l'église de Brou, notamment les fleurons de la tour (1851) et le caveau ducal (1856-1858).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Recueil[modifier | modifier le code]

  • Monographie de Notre-Dame de Brou, 1842 ;

Dessins[modifier | modifier le code]

  • 344 dessins de Louis Dupasquier, donnés par Léon Galle à la ville en 1902, comprennent les relevés de l'église de Brou et sont conservés à la médiathèque Élisabeth-et-Roger-Vailland.

Architecture[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Dupasquier est membre de la Société d'agriculture de Lyon en 1829 et fait partie des fondateurs de la société académique d'architecture de Lyon en 1830. Il est également membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon en 1845, membre de la société linnéenne de Lyon et de la société éduenne des lettres, sciences et arts[1].

Il est fait chevalier de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare en 1858[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Léon Charvet, Lyon artistique. Architectes : notices biographiques et bibliographiques avec une table des édifices et la liste chronologique des noms, Lyon, Bernoux et Cumin, , 436 p. (lire en ligne), p. 134 à 137
  2. Charles Bauchal, Nouveau Dictionnaire biographique et critique des architectes français, Paris, André, Daly fils et Cie, , 842 p., p. 647
  3. Maryannick Lavigne-Louis, DUPASQUIER Louis (1800-1870), in Dominique Saint-Pierre (dir.), Dictionnaire historique des académiciens de Lyon 1700-2016, Lyon : Éditions de l'Académie (4, avenue Adolphe Max, 69005 Lyon), 2017 , p. 486-489 (ISBN 978-2-9559433-0-4).
  4. Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Miribel : Miribel, Beynost, Neyron, Saint-Maurice-de-Beynost, Thil, , 207 p. (ISBN 2-907656-27-9), p. 36.
  5. Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Meximieux : Meximieux, Bourg-Saint-Christophe, Charnoz, Faramans, Joyeux, Le Montellier, Pérouges, Rignieux-le-Franc, Saint-Éloi, Saint-Jean-de-Niost, Saint-Maurice-de-Gourdans, Villieu-Loyes-Mollon, Société d'histoire et d'archéologie de la Plaine de l'Ain, , 306 p. (ISBN 978-2907656320), p. 42.

Liens externes[modifier | modifier le code]