Louis Chavignier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Chavignier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
Nationalité
Activité
Distinction

Louis Emmanuel Chavignier est un artiste et sculpteur expressionniste français originaire du Cantal, né le 16 avril 1922 à Montboudif, mort le 25 juillet 1972 à Clermont-Ferrand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé son enfance en Haute-Auvergne, il entre, après la Libération, à l’école des Beaux-Arts de Paris.

Élève de Paul Niclausse et de Georges Saupique, il est d’abord lié à la sculpture traditionnelle, d’une part travaillant comme restaurateur aux départements égyptien et chaldéen du Louvre, ainsi qu’au Musée Guimet, d’autre part, réalisant de nombreux monuments, surtout des monuments aux morts de la guerre, en particulier dans sa région d’origine

Louis Chavignier quitte l'enseignement officiel et entre dans l'atelier d'Iché qui le rémunère et lui permet de s'affirmer. En 1952, il reçoit le Prix Félix Fénéon et débute au Salon des Réalités Nouvelles, de la Jeune Sculpture, et à la Biennale d’Anvers. En 1957, il obtient, avec Antoine Poncet, le prix de sculpture d’Auvers-sur-Oise puis le Prix André-Susse en 1957.

Louis Chavignier expose aux Biennales de Venise de 1960 et de Saõ Paulo de 1965. Il participe en 1963 au symposium de Yougoslavie puis en 1964 à celui de Montréal. À partir de 1969, il se consacre à l’enseignement, à la Sorbonne, puis à l’École des Beaux-Arts.

Il est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Louis Chavignier était marié à Lucienne Chavignier, originaire de Cheylade, où ils ont restauré une maison.

« Le beau pour le beau, ça mène à l'esthétisme. Cela ne m'intéresse nullement. Voilà pourquoi mes sculptures ne sont pas rassurantes. Je veux qu'elles donnent de l'homme une image qui fasse peur à l'homme. »

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Galy-Carles, Cinq peintres et un sculpteur - Carlos, Hanich, Perrot, Rozo, J. Weinbaum, Chavignier, dans revue Aujourd'hui, n°24, décembre 1959.
  • Couverture de la Revue de poésie évolutive, Numéro 17, Hiver 1962-63
  • François Mathey, Louis Chavignier: Entretien avec Louis Chavignier. Paris, 1963
  • Donner à voir - Catalogue d'exposition (Paris-1963)
  • Dans L'Atelier du Musée Zadkine - Des sculptures de Louis Chavignier (Musée Zadkine - 1996)
  • 12 regards de la modernité - Catalogue d'exposition (La Courneuve-2001)
Source

Films documentaires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]