Louis Brocq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Brocq
Portrait de Louis Brocq
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Laroque-TimbautVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Dermatologue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur‎ (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Influencé par Jean-Alfred FournierVoir et modifier les données sur Wikidata

Louis-Anne-Jean Brocq, né le à Laroque-Timbaut (Lot-et-Garonne) et mort le dans le 8e arrondissement de Paris, est un dermatologue français, membre de l'Académie de médecine, considéré comme l'un des fondateurs de l'école moderne de dermatologie en France.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille de la bourgeoisie de robe, Louis Brocq a le goût de la peinture durant son adolescence; quelques toiles et dessins de sa main, datés des années 1872-1874, ont été légués au Musée des beaux-arts d'Agen par sa veuve. Plus tard, sa collection personnelle[1] comptait des œuvres de Nicolae Grigorescu, Gustave Pimienta, Francis Picabia.

Il s’inscrit à Paris à la Faculté de médecine de Paris ; reçu premier au concours d’internat des hôpitaux de Paris en 1878, il obtient son doctorat en 1882, avec une thèse en dermatologie. Il poursuit sa carrière médicale dans cette spécialité et devient chef de service à l’hôpital Broca, puis à l’hôpital Saint-Louis; son nom sera donné en 1933 à un des pavillons cet hôpital.

Brocq est l’un des plus grands dermatologues de l’école française, (« Les plus grands personnages, des rois même, eurent recours à lui »[réf. nécessaire]), et l’un des fondateurs de la Société française de dermatologie et de syphiligraphie. Il était l'un des "cinq grands" de l'École parisienne de dermatologie[réf. nécessaire], aux côtés d'Ernest Henri Besnier (1831-1909), de Ferdinand-Jean Darier (1856-1938), de Raymond Sabouraud (1864-1938) et de Jean Alfred Fournier (1832-1914). En 1900, Louis Brocq fut le deuxième auteur de la Pratique dermatologique, premier ouvrage collégial de l'Ecole française de dermatologie de langue française publiée de 1900 à 1904 par Besnier, Brocq, Jacquet. Ses travaux personnels portent sur la pseudo-pelade, les kératoses pilaires, les parapsoriasis. La dermatite polymorphe douloureuse, qu'il décrivit en 1888, fut longtemps appelée maladie de Duhring-Brocq. Il mit au point une pommade polyréductrice à base de goudrons, longtemps utilisée pour le traitement du psoriasis.

Excellent pédagogue, il a formé de très nombreux élèves[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Etude critique et clinique sur la dermatite exfoliatrice généralisé etc. Paris. 1882.
  • Traitement des maladies de la peau.Paris, 1890; 2nd edition, 1892.
  • Précis élémentaire de dermatologie. Paris, 1893.
  • Traitement des dermatoses par la petite chirurgie et les agents physiques. Paris, 1898.
  • La pratique dermatologique. Paris, 1900-1904.
  • Traite élémentaire de dermatologie pratique.2 volumes, Paris, 1907.
  • Consultations dermatologiques. Paris, 1911.
  • Précis-atlas de dermatologie pratique. Paris, 1921.
  • Cliniques dermatologiques. Paris, 1924 and 1927.

Liens externes[modifier | modifier le code]