Louis Bousquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Bousquet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
ParignarguesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Louis Bousquet, né le à Parignargues[1] (Gard) et décédé le dans ce même village[2], est un parolier, chansonnier et éditeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Successivement, il fut employé aux chemins de fer, marchand de cycles à Paris et maire de Beauchamp (Val-d'Oise) de 1922 à 1925. Durant ces diverses activités, il fut également le parolier de chansons en tous genres - surtout comiques - entre 1902 ou 1903 et le début des années 1930[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les départements comiques, musique d'Aldolphe Gauvin et Georges Klotz
  • Quand l'amour chante, musique de Charles Borel-Clerc, Dona, 1906
  • Chante Populo, musique d'Henri Piccolini, 1907
  • La Bouss-Bouss-Mé, musique de Charles Borel-Clerc, Esther Lekain, 1908
  • Clématite (Polka japonaise !), musique de Charles Borel-Clerc, Mayol, 1909
  • Les veines !, musique de Vincent Scotto, 1908
  • L'amour au Chili, musique de Gustave Goublier, Mayol, 1909
  • Fanfan-la-Fleur, musique de Charles Borel-Clerc, Bérard, 1909
  • La rigolomanie, musique d'Henri Piccolini, Constantin le Rieur, 1909
  • Le ptit ballon rouge, musique d'Henri Mailfait et Louis Izoird, Dalbret, 1912
  • L'article 214, musique d'Henri Mailfait, Dranem, 1914
  • Avec Bidasse, musique d'Henri Mailfait, Bach, 1914
  • La Caissière du Grand Café, musique de Louis Izoird, Bach, 1914
  • Quand Madelon[4], musique de Camille Robert, Bach, 1914
  • Vive le pinard !, musique de Georges Piquet, Bach, 1916
  • Choisis Lison, musique de Camille Robert, Bach, 1917
  • La Rue de la manutention, musique de Louis Izoird et de Léon Raiter, Bach, 1919
  • Suzon la blanchisseuse, musique de Louis Izoird, Polin, 1919
  • Elle met des chaussinettes, musique d'Henri Mailfait, Ouvrard, 1925

Adaptation[modifier | modifier le code]

Il a adapté le chant patriotique américain Over There, de George M. Cohan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de mariage no 1514 du 6 septembre 1894 sur les registres du 11e arrondissement de Paris, consultable en ligne sur le site des Archives de Paris.
  2. Avis de décès daté du 24 janvier 1941 dans le quotidien Le Matin.
  3. « Louis Bousquet - Biographie », sur www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net (consulté le 20 avril 2019)
  4. « Quand Madelon : chanson-marche », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 16 février 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]