Louis Bodin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Louis Baudin.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bodin.
Louis Bodin
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (60 ans)
Drapeau de la France Reims (Marne)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Activité principale
Présentateur de la météo sur RTL et TF1
Formation

Louis Bodin né le à Reims (Marne) est un ingénieur-prévisionniste-météorologue français[1],[2].

Il est le chef du service météo et prévisionniste-présentateur de la météo à la station de radio RTL depuis 2002. Parallèlement, à partir de mai 2010, il alterne à la présentation des bulletins météo sur TF1, principalement un week-end sur deux. Il présente aussi une séquence consacrée aux nouvelles technologies au journal de 20 heures de TF1 le week-end[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Bodin est né à Reims d'un père militaire dans l'armée de l'air, originaire de Saint-Malo, et d'une mère née au Sénégal. Il est de fait souvent amené à déménager avec ses parents dans son enfance[2]. Il a ainsi vécu à Casablanca au Maroc, puis, après l'indépendance du pays, à Rochefort, à Mérignac, à Apt-Saint-Christol en Vaucluse, à Mantes-la-Jolie[1],[2].

Adolescent, entre 14 et 15 ans, il pratique beaucoup l'athlétisme, notamment en demi-fond, courses de fond et de 1500 m, 3000 m ou encore la course cross. Il a gagné quelques compétitions [réf. nécessaire]. Il deviendra champion des Yvelines, champion d'Île-de-France, et a fini 3e au championnat de France en relais[2].

Passionné d'aviation libre, fibre qui lui vient d'un de ses oncles, Michel Bénard, il passe alors son brevet de pilote, à 17 ans. Après son bac, il intègre une prépa en maths sup[2], puis maths spé. Il souhaite devenir pilote de chasse mais la visite médicale de rigueur l'en dissuade. Il échoue à un concours pour entrer dans une école des arts et métiers. En parallèle, il est moniteur de voile en juin 1979[2].

Après son service militaire, qu'il accomplit dans l'armée de terre, à Nîmes, il reprend goût aux études et entreprend une année universitaire, puis intègre l'École nationale de la météorologie à Bois-d'Arcy[2], installée dans un ancien fort militaire. Il fera partie de la dernière promo avant que l'école ne déménage à Toulouse en 1982[1].

En 1983, il commence alors à travailler comme technicien météo à Ajaccio en Corse-du-Sud. Sa passion pour la voile le décide à déménager pour Marseille afin de devenir routeur de voiliers.

En 1990, Louis Bodin est le routeur du bateau de Florence Arthaud, l'année où elle bat le record de la traversée de l'Atlantique nord à la voile en solitaire puis elle remporte la Route du Rhum[1]. Il est aussi le routeur de Paul Vatine[5],[2] et Yves Parlier[6].

Durant l'été 1992, il fait ses débuts à la radio sur la station « Allauch Radio Provence », à Marseille, en présentant l'émission Embarquement 92. En 1994[7], il est consultant météo à LCI pour La météo du large. Passionné de voile comme lui, Philippe Gildas, alors présentateur de l'émission Nulle part ailleurs sur Canal+, lui propose de devenir consultant pour relater, à l'antenne, la vie quotidienne, les opérations et l'organisation de la course, à bord du bateau de Florence Arthaud dont la chaîne est partenaire[8].

En 1994, Louis Bodin démissionne de Météo-France pour rejoindre Jacques-Philippe Broux, dans le but de participer à la création de La Chaîne Météo. Il y commente les cartes de prévisions et les observations météo, en temps réel (notamment les radars de précipitations, les températures, les phénomènes météorologiques exceptionnels ou de pression atmosphérique)[1].

En 2002, Noël Couëdel, ancien directeur de la rédaction de i>Télé, alors directeur général adjoint et directeur de l'information de RTL, lui propose de constituer un véritable service météo pour la station. Il en devient le chef et y présente depuis les bulletins sur la station dans les principales tranches d'information[9].

En , Louis Bodin revient travailler pour le groupe Canal+ : il rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé pour y présenter les bulletins météos[10],[11].

Au printemps 2010, tout en poursuivant sa collaboration avec RTL, il quitte i>Télé pour présenter à partir de début mai les bulletins météo de TF1 en alternance avec Évelyne Dhéliat et Catherine Laborde[12],[13].

Parallèlement, il anime l'émission Élément Terre sur RTL chaque dimanche à 19 h pendant l'été 2009[14], puis pendant l'été 2011 chaque dimanche de 20 h 30 à 22 h[15], et à nouveau pendant les étés 2012, 2013 et 2014 chaque dimanche de 13 h à 14 h[16] ainsi que durant l'été 2015 cette fois-ci le samedi mais toujours de 13 h à 14 h et ensuite pendant les étés 2016 et 2017 toujours à la même heure[17].

Il devait présenter l'émission Dropped sur TF1 pour l'été 2015. Cependant, l'émission est brutalement arrêtée le 9 mars 2015, en plein tournage, du fait de la collision aérienne de Villa Castelli, provoquant la mort de dix personnes[18].

En 2015, son livre Quand la météo fait l'histoire paraît aux éditions Albin Michel, il raconte « l'interaction entre les grands événement météorologique et les grandes dates de l'Histoire »[19].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Louis Bodin est marié à Claire Depeuille-Bodin, directrice de la communication, du marketing et des ventes du Groupe IRH Environnement [20]. Ils divorcent le 9 décembre 2015[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Laurent Boyer, Louis Bodin, « La Tête dans les étoiles », sur rtl.fr, RTL, .
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (fr) « Claire Chazal et Louis Bodin à la rencontre de nos lecteurs », sur leprogres.fr, .
  3. « JT WE - La géolocalisation à un mètre de précision, c’est pour 2020 », LCI,‎ (lire en ligne)
  4. « Focus sur la puissance de calcul de l’ordinateur quantique », LCI,‎ (lire en ligne)
  5. (fr) TF1, « Louis Bodin », sur tf1.fr (consulté le 3 avril 2011).
  6. Louis Bodin, Arthur Guyard, « Louis Bodin : « La course la plus emblématique » », (consulté le 21 janvier 2013)
  7. (fr)« Interview de Louis Bodin, le Monsieur Météo de TF1 », Télé Câble Sat Hebdo,‎ (lire en ligne)
  8. (fr) Jérôme Roulet, « Louis Bodin : le chef météo de RTL arrive sur i>Télé », sur toutelatele.com,
  9. Thibault Leroi, « RTL : « Une grille de conquête » », sur radioactu.com,
  10. (fr) Julien Mielcarek, « i>Télé recrute le Monsieur Météo de RTL » sur Ozap.com,
  11. (fr) « Louis Bodin et Benjamin Vincent arrivent sur iTélé », Ouest-France, 4 août 2009
  12. (fr) Julien Mielcarek, « Météo : Louis Bodin lâche i>Télé pour rejoindre TF1 », sur Ozap.com,
  13. (fr) « Louis Bodin présentera son premier bulletin, le 7 mai sur TF1 (Exclusivité) », sur tele-news.org,
  14. (fr) « La grille d'été de RTL (Jade, Manœuvre, Zecca, Jalabert...) »,
  15. (fr) « Antoine inaugurera "Élément Terre" », sur teleobs.nouvelobs.com,
  16. (fr) « Programme été 2012 », sur RTL (consulté le 15 juin 2012), p. 9
  17. RTL mise sur Christophe Beaugrand, Bruno Guillon et Stéphane Bern cet été
  18. « Crash en Argentine sur le tournage de « Dropped » : Arthaud, Muffat et Vastine parmi les victimes... Les équipes rapatriées en France... », sur 20minutes.fr, (consulté le 10 mars 2015)
  19. RTL : Bodin raconte l'histoire de la météo sur lalettre.pro, 10 octobre 2015
  20. (fr) Patrice Gascoin, « Le bonheur sans nuage des Bodin », sur tvmag.lefigaro.fr,