Louis Berthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthe.
Louis Berthe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Louis Auguste Armand BertheVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Louis Berthe, né le à Lille et mort le au sein de l'Hôtel-Dieu dans le 4e arrondissement de Paris[1], est un ethnologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était spécialiste des Baduy de Java occidental et de Timor. Membre du Musée de l'Homme, il a effectué de nombreux séjours de recherche sur le terrain en Indonésie (Bali, Java et Timor) de 1957 à 1968, en partie avec son épouse Claudine Friedberg, ainsi qu'en Grèce en 1965 et 1966. Il était diplômé de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (aujourd'hui ESPCI ParisTech), 24e promotion[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morpho-syntaxe du Buna (Timor central).
  • Le mariage par achat et la captation des gendres dans une société semi-féodale: les Buna de Timor central.
  • Aînés et cadets: l'alliance et la hiérarchie chez les Baduj (Java occidental).
  • Bei Gua. Itinéraire des ancêtres. Mythes des Buna de Timor, Annales, Volume 29, Numéro 6, 1974.
  • Comment fut tranchée la liane céleste, et autres textes de littérature orale, Claudine Friedberg, Social Science, 1978.

Archives scientifiques[modifier | modifier le code]

De ses voyages en Indonésie et en Grèce, Louis Berthe a ramené de nombreux documents de travail et d'objets, constituant aujourd'hui un fonds d'archives inestimable sur le patrimoine culturel matériel et immatériel des populations concernées :

  • Archives papiers : carnets de notes de terrain, avec la transcriptions et la traduction de textes de la littérature orale indonésienne, conservés aujourd'hui par la bibliothèque du Laboratoire d'anthropologie sociale (CNRS) au Collège de France.
  • Objets : 975 objets collectés en Indonésie, dont 45 instruments de musiques. Déposés au Musée de l'Homme, ils sont conservés aujourd'hui au musée du quai Branly à Paris. Deux tissus particulièrement remarquables, de jupes de femme, dites Tapis ou Sarong en langue vernaculaire et collectés chez les Abong (dans la province de Lampung en Indonésie), sont exposés sur le plateau de l'exposition permanente.
  • Archives sonores : enregistrements sonores de littérature orale et de musiques traditionnelles, conservés par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (LESC, CNRS, Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et accessible au public. Une partie des enregistrements est éditée (cf. publications phonographiques ci-dessus).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]