Louis Behaghel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Behaghel
Fonctions
Député du 12e collège du Nord (Hazebrouck)
Prédécesseur Jean-François Warein (Centre droit)
Successeur Charles Plichon (Union des droites)
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Bailleul-Nord-Est)
[1]
Prédécesseur -
Successeur Léon Lotthé (Droite)[2]
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Bailleul-Sud-Ouest)
[1][3]
Prédécesseur -
Successeur Charles Plichon (Union des Droites)
Maire de Bailleul
Prédécesseur Joseph Van Merris-Hynderick
Successeur Louis Serlooten
Biographie
Nom de naissance Louis, Henri Behaghel
Date de naissance
Lieu de naissance Bailleul
Date de décès (à 76 ans)
Lieu de décès Bailleul (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Opposition légitimiste
Père Pierre Behaghel[4]
Mère Marie de Haene
Conjoint Emilie Huughe de Peutevin

Louis Behaghel
Maires de Bailleul

Louis Henri Behaghel, né le à Bailleul[5] où il est mort le [6] est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Henri Behaghel est issu d'une famille originaire de Bailleul en Flandre, qui appartenait à la haute bourgeoisie de cette région au XVIIIe siècle[7], dont la branche ainée réside à Bailleul et la cadette à Cassel.

Étudiant en droit à Paris, il est incorporé en 1812 avec sa classe d'âge, puis affecté au 1er régiment de gardes d'honneur de la Garde impériale le et en sort sous-lieutenant en 1814[8].
Il est décoré de la médaille de Sainte-Hélène.

Il épouse à Ypres en Belgique le [9], Emilie Marie Joséphine Cécile Huughe de Peutevin avec laquelle il a deux enfants, une fille et un fils Albéric ancêtre de la branche française encore représentée.

Deux frères appartenant à la branche aînée de cette famille ont été anoblis[7] et nommés écuyers, Jean Pierre l'ainé en 1822 et Louis Henri le 11 janvier 1823 [10] qui porte « d'azur, au chevron d'or accompagné de trois merlettes d'argent ; chef d'hermines chargé d'un lion passant de gueules ; à la bordure de gueules »[11].

Propriétaire terrien. Maire de Bailleul, il est député du Nord de 1842 à 1846, siégeant sur les bancs de la droite légitimiste.

Le , il figure sur la liste des pèlerins de la fidélité faisant le voyage à Wiesbaden en soutien au comte de Chambord[12].

Il est membre du 1er Conseil[13] général[14] de L'Œuvre des Écoles d'Orient[15] le , plus connue actuellement sous le nom de L'Œuvre d'Orient[16].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b https://archive.org/stream/annuairestatist09dpgoog#page/n110/mode/2up
  2. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5529632k/f11.image
  3. https://archive.org/stream/annuairestatist31dpgoog#page/n36/mode/2up
  4. Arbre généalogique geneanet pierfit
  5. Acte naissance AD59 (p. 706/1151)
  6. Acte décès AD59 (p. 731/1016)
  7. a et b Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 3, pages 256 à 257 Behaghel (de) et Behaghel.
  8. Fiche matricule matricule napoléonien sur mémoiredeshommes matricule n°1848 (p. 312/443)
  9. Acte mariage, archives Ypres sur familysearch (p. 341/1221).
  10. lettres de noblesse archives-nationales
  11. Les familles titrées et anoblies au XIXe siècle sur gallica BnF.
  12. Liste des pèlerins de la fidélité sur books.google.
  13. Voir le 1er fascicule de L’Œuvre des Écoles d’Orient, publié à Paris le , mentionnant la composition de son 1er Conseil général.
  14. Composition du Conseil général de l'Œuvre des écoles d'orient sur books.google.
  15. https://www.oeuvre-orient.fr/wp-content/uploads/LE-CINQUANTENAIRE-DE-LŒUVRE-DES-ECOLES-DORIENT.04.07.2017.pdf
  16. oeuvre-orient.fr.
  17. Medaille de Sainte-Hélène : Behaghel.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]