Louis Barbotin (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Barbotin
Centre médical Barbieux.jpg
Hospice Barbieux à Roubaix
Biographie
Naissance
Décès

Roubaix
Nationalité
Formation
Ecole Nationale des Beaux-Arts & Institut Industriel du Nord
Activité
Père
Emile Barbotin

Louis Joseph Barbotin, né en 1852 et mort le à Roubaix, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après sa formation d’ingénieur civil de l’Institut industriel du Nord (École centrale de Lille), il poursuit ses études à l’école nationale des Beaux-Arts à Paris. Il y fut élève de Louis-Jules André, promotion 1872

Il revient s’installer comme architecte à Roubaix vers 1880. Il travaille dans un premier temps avec son père Émile Barbotin, géomètre à la Ville de Roubaix.

Son œuvre majeure, cosignée avec son père est l’Hospice Barbieux à Roubaix.

Il devient membre de la Société des Architectes du Nord en 1892. Il en sera président pour l’année 1910-1911.

Il est le père de Jacques Barbotin (1886-1935) qui comme lui sera architecte à Roubaix après ses études à l’École Nationale des Beaux-Arts. Jacques Barbotin est l’auteur du livre L'habitation flamande, édité par Ch. Massin et Cie en 1927.

Réalisations notables[modifier | modifier le code]

  • 1890-1894 Hospice Barbieux, maintenant centre médical Barbieux[1]
  • 1907-1909 Hôtel des pompiers de Roubaix, détruit en 1985[2]
  • 1911 Village flamand de l’Exposition internationale de Roubaix avec l’aide de son fils Jacques[3]
  • Vers 1912 Hôtel particulier « Au Paravent »77 rue Vauban à Roubaix

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sa nécrologie dans le numéro de décembre 1914 de la Revue L'Architecture et la construction dans le Nord

Les architectes élèves de l'Ecole des beaux-arts, 1793-1907, page 168