Louis Béroud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Béroud
Louis Beroud photo.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail

Louis Béroud (17 janvier 1852 à Lyon - 9 octobre 1930 à Paris)[1] est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mona Lisa au Louvre, huile sur toile (1911).

Né à Lyon, il est à Paris à l'âge de neuf ans. Il entre dans l'atelier de Bonnat pour étudier la peinture. À partir de 1873, il expose au Salon dont il est médaillé d'honneur en 1882. L'année suivante, il obtient une bourse de voyage et est placé en hors-concours. Il remporte la médaille de bronze à l'exposition universelle de 1889 et à celle de 1900[2].

Le , Béroud se rend au Louvre pour y faire un croquis de sa prochaine peinture Mona Lisa au Louvre, mais à la place de La Joconde, de Leonardo da Vinci, se trouve un grand vide. Béroud contacte les gardiens, qui indiquent que le fameux panneau doit se trouver à l'atelier photographique. Quelques heures plus tard, Béroud s'enquiert à nouveau auprès des surveillants et on lui apprend que Mona Lisa n'est pas chez les photographes. Le Louvre ferme alors ses portes pour une semaine entière afin de faciliter l'enquête de la police, La Joconde a été volée[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Avenue de la gare à Nice, Nice,musée Masséna
Première Communion

Liste de quelques œuvres présentes dans les musées nationaux français[4] :

  • L'escalier de l'opéra Garnier (1877), musée Carnavalet
  • Le dôme central de la galerie des machines à l'exposition universelle de 1889 (1890), musée Carnavalet
  • Salle Rubens au Louvre (1904), musée du Louvre
  • À la gloire de Rubens (1905), musée du Louvre
  • Au Salon Carré du Louvre (1906), musée du Louvre
  • Chambre du Baron Basile de Schlichting (1908), musée du Louvre
  • Vue de la Salle des Sept Cheminées au Louvre (1909), musée du Louvre
  • L'Avenue de la Gare à Nice, musée Masséna

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ronzevalle, p. 173
  2. Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 123
  3. Storie, p. 9-15
  4. Béroud Louis, Ministère de la culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :