Louis Béchameil de Nointel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Béchameil de Nointel
Fonctions
Conseiller d'État
depuis
Intendant de Bretagne
-
Intendant de la généralité de Châlons
-
Directeur
Académie des sciences, belles lettres et arts d'Angers
-
Intendant de la généralité de Tours
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
FinancierVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de

Louis Béchameil, marquis de Nointel, né à Rouen en 1630 et mort à Paris le , est un financier français.

Famille[modifier | modifier le code]

Louis est le fils de Jean Béchameil, libraire à Rouen, et de Marie Pineau. Il épouse Marie Colbert en 1648, fille de Nicolas Colbert (1595-1649), marchand bourgeois de Reims, et de Marie Le Mercier. Elle était la cousine du ministre Jean-Baptiste Colbert[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fermier général fort riche, il était surintendant de la maison du duc d’Orléans, avant de faire l’acquisition de la charge de maître d’hôtel de Louis XIV.

Il est chargé de l'intendance de Bretagne à partir de 1692 jusqu'à sa mort. Il est connu pour la révision des titres nobiliaires, dans le cadre d'une commission ayant pour but de dénoncer la fausse noblesse, pour la gestion des communautés et pour la création de nouveaux impôts dont la capitation de 1695. Il met en place des subdélégués et renforce la surveillance des côtes face à la montée de la menace anglaise et hollandaise.

Il est surtout connu comme gourmet et amateur d’art éclairé.

La sauce béchamel qui porte aujourd’hui son nom fut, en fait, le résultat du perfectionnement d’une sauce plus ancienne à base de crème, par François Pierre de La Varenne, cuisinier du marquis d’Uxelles, qui la lui dédia, comme le faisaient souvent les cuisiniers pour la noblesse de l’époque, ce qui déclencha une remarque sarcastique au vieux duc d’Escars : « Est-il heureux, ce petit Béchameil ! J’avais fait servir des émincés de blancs de volaille à la crème plus de vingt ans avant qu’il fût au monde et, voyez, pourtant je n’ai jamais eu le bonheur de pouvoir donner mon nom à la plus petite sauce ! »

Le marquis de Béchameil a élaboré pour la première fois la sauce qui portera son nom, dans les cuisines du château de Nointel, dans l’Oise, alors marquisat de Nointel. Ce château, bien longtemps après son incendie de la Révolution a été reconstruit au début du XXe siècle, de 1904 à 1912. Il est actuellement la propriété de l'artiste chanteur compositeur Renaud Siry.

Décédé à Paris le 4 mai 1703, il est inhumé dans l'église paroissiale de Nointel le 9 mai 1703 devant l'autel de la chapelle de la Vierge[2].

Écrits[modifier | modifier le code]

  • La Bretagne de Louis XIV. Mémoires de Colbert de Croissy (1665) et de Béchameil de Nointel (1698), Philippe Jarnoux, Pierrick Pourchasse et Gauthier Aubert (textes prés. et annot. par), Presses universitaires de Rennes, 2016, [présentation en ligne] (ISBN 978-2-7535-5119-0)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Bretagne à la fin du XVIIe siècle, éd. Jean Béranger, Jean Meyer, Paris, C. Klincksieck, 1976 (ISBN 2252018895).
  • Joël Cornette, Histoire de la Bretagne et des Bretons, vol. I Des âges obscurs au règne de Louis XIV, Paris, éd. Seuil, 2005
  • Intendance de Champagne à la fin du XVIIe siècle, éd. Critique Jean-Pierre Brancourt, Paris, Documentation française, 1983 (ISBN 2735500292).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie de Louis Béchameil sur geneanet.org
  2. Registres de la paroisse de Nointel