Louis Aucoc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Aucoc, né le à Paris et mort le dans cette même ville, était un bijoutier et orfèvre leader de l'art nouveau, travaillant avec son père et son frère André.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'entreprise familiale des Aucoc, sise 6 rue de la Paix, a été fondée à Paris en 1821[1] et a été protégée par la maison du roi Louis-Philippe, la Maison d'Orléans, Napoléon III et l'impératrice Eugénie. La boutique est mentionné dans le premier chapitre de La Dame aux camélias (publié en 1848).

De 1874 à 1876, René Lalique a été l'apprenti de Aucoc. Lalique allait plus tard devenir une figure marquante dans le mouvement art nouveau.

L'entreprise a quitté les mains de la famille Aucoc en 1932.

Louis Aucoc a épousé Micheline Louise Ésaïe Rondeleux le [2] et a eu trois enfants : Georges, René et une fille qui épousa André La Ferté.

Louis Aucoc a été conseiller municipal de Paris et conseiller général de la Seine de 1909 à 1932, élu dans le quartier Gaillon (2e arrondissement).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Burlington Magazine, Vol. 137, No. 1111 (Oct., 1995), pp. 684-687
  2. Généalogies Aucoc

Liens externes[modifier | modifier le code]