Louis Aucoc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Aucoc, né le à Paris et mort le dans cette même ville, était un bijoutier et orfèvre leader de l'art nouveau, travaillant avec son père et son frère André.

Exemples du travail de Louis Aucoc
Peigne sculpté décoré avec des perles de culture vers 1905. 
Plique-à-jour et petits diamants taillés dans les veines vers 1900. 
Flora, broche de style art nouveau. 

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

L'entreprise familiale des Aucoc, sise 6 rue de la Paix, a été fondée à Paris en 1821[1] et a été protégée par la maison du roi Louis-Philippe, la Maison d'Orléans, Napoléon III et l'impératrice Eugénie. La boutique est mentionné dans le premier chapitre de La Dame aux camélias (publié en 1848).

De 1874 à 1876, René Lalique a été l'apprenti de Aucoc. Lalique allait plus tard devenir une figure marquante dans le mouvement art nouveau.

L'entreprise a quitté les mains de la famille Aucoc en 1932.

Louis Aucoc a épousé Micheline Louise Ésaïe Rondeleux le 4 juin 1872[2] et a eu trois enfants : Georges, René et une fille qui épousa André La Ferté.

Louis Aucoc a été conseiller municipal de Paris et conseiller général de la Seine de 1909 à 1932, élu dans le quartier Gaillon (2e arrondissement).

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Burlington Magazine, Vol. 137, No. 1111 (Oct., 1995), pp. 684-687
  2. Généalogies Aucoc

Liens externes[modifier | modifier le code]