Louis Aubeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Aubeux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Instrument

Le chanoine Louis Aubeux (né à Beaulieu-sur-Layon le , mort à Angers le [1]) fut un ecclésiastique et organiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudia à l’École César-Franck. Parmi ses maîtres en musique figurent le chanoine Fauchard, André Marchal et Marcel Dupré.

Il fut ordonné prêtre le et fut organiste titulaire de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers de 1947 à 1998. Expert en orgues, il était notamment Membre correspondant de la Commission Supérieure des Monuments Historiques. Il fut aussi directeur de la Revue de Musique Sacrée et auteur d’un ouvrage sur la facture : « L'Orgue - Sa Facture ». Il a aussi composé quelques pièces pour l’orgue.

Elizabeth Hériobé-Pineau fut son assistante au grand orgue durant plus d'une vingtaine d'années. Très brillante, elle était seule assistante auprès du titulaire. Elle pratique le clavecin et le piano. Elle a organisé durant cette période une dizaine de récitals d'orgue par an, culturels, a fait venir de nombreux organistes (J.Beck, organiste américaine, J.Boucher, canadien, G.Litaize, Madame Falcinelli, M.J. Chasseguet, titulaire de l'ordre de la cathédrale du Mans, etc).

Le chanoine Aubeux dirigeait également une grande chorale (chorale Plantagenêt). Elizabeth Hériobé-Pineau a monté de nombreux oratorios (Judas Maccabée, Israël en Égypte, la Missa Solemnis, la Passion selon St Jean etc). Cette chorale était accompagnée par l'orchestre de la garde républicaine.

Le chanoine Aubeux eut une fin tragique, oublié de tous, malgré ses 50 années à l'orgue de la cathédrale d'Angers avec un répertoire fabuleux puisqu'ayant eu une formation liturgique. Son assistante, alors qu'il avait été placé chez les Petites Sœurs des Pauvres, continua à s'en occuper jusqu'à sa mort.

Publication[modifier | modifier le code]

  • L'Orgue - Sa Facture, Angers, 1971.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « matchID - moteur de recherche des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le 2 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]