Louis Alfred Becquerel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien image illustrant un médecin image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un physicien et un médecin français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Louis Alfred Becquerel
Louis Alfred Becquerel.JPG

Louis Alfred Becquerel.

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Louis Alfred Becquerel (né le à Paris - mort le à Paris) était un médecin chercheur et un physicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné d'Antoine César Becquerel, il entre comme médecin à la Pitié. Nommé officier de la Légion d'honneur en 1845[1], Becquerel collabore avec Maxime Vernois à deux ouvrages en 1853 et 1856. Il est le frère d'Alexandre Edmond Becquerel.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Recherches cliniques sur la méningite des enfants, 1838
  • Sur les affections tuberculeuses et le carreau, 1840
  • Traité du bégayement et des moyens de le guérir, 1844
  • De l'empirisme en médecine, 1844
  • La Séméiotique des urines, ou Traité des signes fournis par les urines dans les maladies, 1845
  • Traité clinique des maladies de l'utérus, 1859
  • Des applications de l'électricité à la thérapeutique médicale, 1853, 2. ed. 1860
  • Du lait chez la femme dans l'état de santé et dans l'état de maladie: mémoire suivi de nouvelles recherches sur la composition du lait chez la vache, la chèvre, la jument, la brebis et la chienne, (en collaboration avec Maxime Vernois), 1853.
  • Traité élémentaire d'hygiène privée et publique, Paris, Asselin, 1854, 4. ed. 1868.
  • De l'albuminurie et de la maladie de Bright (en collaboration avec Maxime Vernois), 1856.

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. Victor Frond Pantheon des illustrations françaises au XIX siècle, 1855, p.1819.

Liens externes[modifier | modifier le code]