Louis-Simon Lempereur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis-Simon Lempereur
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Maître
Lieux de travail
Conjoint
Catherine-Élisabeth Lempereur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louis-Simon Lempereur, né le à Paris où il est mort le , est un graveur d'interprétation au burin, français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Pierre-Alexandre Aveline, de passage ensuite pour un perfectionnement dans l'atelier de Laurent Cars[1], Louis-Simon Lempereur fut graveur du roi agréé à l’Académie royale de peinture et de sculpture le 23 aout 1759[2] et reçu académicien le 2 mars 1776, sur le portrait gravé d’Étienne Jeaurat d’après Alexandre Roslin (chalcographie du Louvre)[2] comme morceau de réception.

Il avait épousé la graveuse Catherine Élisabeth Cousinet en premières noces en 1760[2].

Nicolas de Launay a été son élève[2].

Il fut l'un des grands graveurs pour la monumentale Histoire naturelle (1749-60) de Buffon[3].

Il exerça un temps à Londres, y obtenant un succès - on cite son Portrait de William Augustus de Cumberland, gravé en 1751 d'après David Morier (en)[4] - qui n'empêcha pas en 1756, contraint par la déclaration de guerre entre le Royaume-Uni et la France (la guerre de Sept Ans)[1], son retour à Paris[5] où il avait un atelier-boutique « rue des Anglais, vis-à-vis celle du Plâtre » (vers 1750).

Œuvres[modifier | modifier le code]

L.-N. Percenet, architecte
Le jardin d'amour
Sylvie guérit Philis de la piqûre d'une abeille
L'Amour ranime Aminthe dans les bras de Sylvie

Gravures[modifier | modifier le code]

  • Bacchus et Ariadne, d'après Jean-Baptiste Marie Pierre, 1750[6] ;
  • William Augustus de Cumberland, d'après David Morier, 1751[4].
  • Les Forges de Vulcain, d’après Jean-Baptiste Marie Pierre, dédiée au marquis de Marigny, 1761 ;
  • Les Baigneurs, d’après Carle Vanloo ;
  • L’Enlèvement d’Europe, d’après Jean-Baptiste Marie Pierre, 1763 ;
  • Le Triomphe de Silène, d’après Carle Vanloo, 1763[7] ;
  • L’Aurore et Tithon, d’après Jean-Baptiste Marie Pierre[8],[9] ;
  • Portrait de Mme Lecomte, d’après le dessin de Claude-Henri Watelet ;
  • Portrait de M. Watelet, d’après le dessin de Charles-Nicolas Cochin[10] ;
  • Portrait de Jean-François de Marcorelle, Baron d'Escale, gravure au burin d'après le dessin de François Bourgoin[11] ;
  • Allégories de la ville de Calais et de la Renommée couronnant un portrait de Pierre Laurent Buirette de Belloy, d’après le tableau de Nicolas-René Jollain, 1767[12] ;
  • Portrait de L.-N. Percenet, architecte, d'après Louis-Roland Trinquesse ;
  • Le Jardin d’amour, connue aussi sous le nom de la famille de Rubens, dont elle présente les portraits, d’après le tableau de Rubens, 1769[13] ;
  • Le Festin espagnol, d’après Palamède Stevens, 1773[14] ;
  • Les Sermens du berger, d’après Pierre[15] ;
  • Les Présents du berger, d’après Boucher, 1773[16] ;
  • Une vieille faisant des remontrances à sa fille, d’après Wille le fils, 1775 ;
  • La Mère indulgente, d’après Wille le fils, 1775[17] ;
  • Le Génie de la peinture, éclairé par la Vérité, écrit l'histoire de ceux qui se sont distingués dans cet art, d'après Jean-Michel Moreau, 1776[18] ;
  • Les Conseils maternels, d’après Wille le fils, 1777 ;
  • Portrait de M. Jeaurat, recteur de l’académie, d’après Roslin (morceau de réception de l’auteur)[19] ;
  • L’Enlèvement de Proserpine, d’après le morceau de réception de Charles de La Fosse, 1779[20] ;
  • Sylvie guérit Philis de la piqûre d’une abeille, d’après Boucher[21] ;
  • L’Amour ranime Aminthe dans les bras de Sylvie, d’après Boucher[22] ;
  • Sylvie fuit le loup qu’elle a blessé, d’après Boucher ;
  • Vénus ou l'attente du plaisir, d’après Annibale Carracci, 1781[23] ;
  • Les Grâces lutinées par les Amours, d’après Lagrenée ;
  • Les Amours enchaînés par les grâces, d’après Lagrenée, 1789[24].

Contributions bibliophiliques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Amusements flamands
Philippe Cayeux
Le torrent et la rivière

France[modifier | modifier le code]

Finlande[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

  • Fondazione Giacomini Meo Fiorot, Musei Mazzucchelli, Mazzano, Amusements flamands[12].
  • Civiche raccolte grafiche e fotografiche, Milan, Allégories de la ville de Calais et de la Renommée couronnant un portrait de Pierre Laurent Buirette de Belloy[12].

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Pologne[modifier | modifier le code]

Portugal[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Suède[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

  • Théodore Toussaint Drouet[48].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie universelle ancienne et moderne, ou dictionnaire de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents ou leurs crimes, depuis le commencement du monde jusqu'à ce jour, H. Ode, éditeur à Bruxelles, 1843-1847, tome onzième, page 218.
  2. a b c et d Bellier de La Chavignerie et Auvray 1882, p. 1001.
  3. Database of Scientific Illustrators (DSI), université de Stuttgart.
  4. a b et c Victoria and Albert Museum, "William Augustus de Cumberland" dans les collections
  5. Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999, tome 8, pages 505-506.
  6. a et b Bibliothèque nationale du Portugal, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  7. a et b Philadelphia Museum of Art, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  8. Musée des beaux-arts de San Francisco, L'Aurore et Tithon
  9. Musée Sainte-Croix, "L'Aurore et Tithon", le tableau de Jean-Baptiste Marie Pierre
  10. a et b Château de Versailles, "Portrait de M. Watelet" dans les collections
  11. a et b Muséum national d'histoire naturelle, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  12. a b et c Lombardia Beni Culturali, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  13. le jardin de l'amour
  14. Le festin espagnol, Fog Art Museum
  15. Les serments du berger
  16. Les présents du berger
  17. a et b British Museum, La mère indulgente dans les collections
  18. Coleccion Furio, Le Génie de la peinture, éclairé par la Vérité, écrit l'histoire de ceux qui se sont distingués dans cet art
  19. Étienne Jeaurat, INAH
  20. L'enlèvement de Proserpine, école des beaux-arts de Paris
  21. Sylvie guérit Philis de la piqûre d’une abeille, département des arts graphiques du musée du Louvre
  22. L’Amour ranime Aminthe dans les bras de Sylvie, Fog Art Museum
  23. Vénus ou l'attente du plaisir
  24. les amours enchaînés par les grâces
  25. a et b Utpictura18, Louis-Simon Lempereur dans les collections de la Bibliothèque municipale de Versailles
  26. Marci Acci Plauti Comoediae quae supersunt, livre en ligne
  27. Marie-Claire Planche, De l'iconographie racinienne - Dessiner et peindre les passions, Éditions Brepois, 2010.
  28. Rero, Recueil d'estampes pour La nouvelle Héloïse, ouvrage en ligne
  29. a et b Musée Carnavalet, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  30. École nationale supérieure des beaux-arts, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  31. Musée du Louvre, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  32. Musée des beaux-arts de Quimper, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  33. Bibliothèque municipale de Valenciennes, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  34. Château de Versailles, "Portrait de Jean Moreau de Sechelles" dans les collections
  35. Palais royal de Lazienki, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  36. Scottish National Portrait Gallery, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  37. British Museum, "Bacchus et Ariadne" dans les collections
  38. Royal Academy, "Les pêcheurs florentins" dans les collections
  39. Victoria and Albert Museum; Louis-Simon Lempereur dans les collections
  40. Kingston Lacy, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  41. Fogg Art Museum, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  42. Metropolitan Museum of Art, Portrait de Louis XV en médaillon dans les collections
  43. Metropolitan Museum of Art, Céphale et Procris dans les collections
  44. Musée des beaux-arts de San Francisco, Louis-Simon Lempereur dans les collections
  45. National Gallery of Art, Portrait de Philippe Cayeux dans les collections
  46. National Gallery of Art, Les présents du berger dans les collections
  47. National Gallery of Art, Le torrent et la rivière dans les collections
  48. Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999, tome 4.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Michael Huber et Carl Christian Heinrich Rost, Manuel des curieux et des amateurs d'art contenant une notice abrégée des principaux graveurs et un catalogue raisonné de leurs meilleurs estampes, tome septième renfermant l'école de France, chez Orell, Fussli et Compagnie, Zürich, 1804.
  • François-Joseph-Marie Fayolle, Les quatre saisons du Parnasse, ou choix de poésies légères depuis le commencement du XIXe siècle, avec des mélanges littéraires et des notices sur les pièces nouvelles, chez Mondelet, éditeur, Pélicier, libraire et Madame Dubois, libraire, Paris, 1807 (lire en ligne, voir pages 284-285).
  • John Gould, Biographical sketches of eminent artists, comprising painters, sculptors, engravers and architects, from the earliest ages to the present time, Effingham Wilson, Royal Exchange, Londres, 1834.
  • Biographie universelle ancienne et moderne, ou dictionnaire de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, depuis le commencement du monde jusqu'à ce jour, H. Ode, éditeur à Bruxelles, 1843, 1847.
  • Roger Portalis et Henri Béraldi, Les graveurs du XVIIIe siècle, Damascène Morgand et Charles Fatout, Paris, 1881 (lire en ligne).
  • Émile Bellier de La Chavignerie et Louis Auvray, Dictionnaire général des artistes de l’école française, depuis l’origine des arts du dessin jusqu’en 1882 inclusivement : peintres, sculpteurs, architectes, graveurs et lithographes, Paris, Librairie Renouard, , 1070 p. Document utilisé pour la rédaction de l’article (lire en ligne)
  • La Grande Encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts par une société de savants et de gens de lettres, tome 22, Henri Lamirault, 1895 (lire en ligne).
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.
  • Marie-Claire Planche, De l'iconographie racinienne - Dessiner et peindre les passions, Éditions Brepois, 2010.
  • Yves Sjöberg, BnF Estampes : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle, t. XIV : Legras (Les)-Lequien, Paris, Bibliothèque nationale de France, , p. 254-328.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :