Louis de Ségur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis de Ségur
Fonctions
Conseiller général de Seine-et-Marne
-
Député de Seine-et-Marne ‎
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Louis Philippe Charles Antoine de SégurVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Père
Mère
Amélie Jeanne Joséphine Greffulhe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Thérèse Casimir-Perier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
-Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Parti politique
Membre de

Louis Philippe Charles Antoine, comte de Ségur (, Paris - , Paris), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du comte Paul de Ségur et d'Amélie Greffulhe (fille du comte Jean-Henry-Louis Greffulhe), il devient conseiller général du canton de Lorrez-le-Bocage et fit une certaine opposition à l'empire à propos de la question romaine.

Le , il est élu représentant de Seine-et-Marne à l'Assemblée nationale. Il prend place à droite, fait partie de la réunion Saint Mare Girardin, signe l'adresse des députés syllabistes au pape, fut secrétaire de l'Assemblée, rapporteur des marchés conclus pendant la guerre à Lyon et dans le Nord, et vote pour la paix, pour l'abrogation des lois d'exil, pour la pétition des évêques, pour la démission de Thiers, pour le septennat, pour le ministère de Broglie, pour l'amendement Wallon, pour les lois constitutionnelles. Il ne se représente pas aux élections de 1876.

Il épouse Henriette Casimir-Perier, fille du ministre Auguste Casimir-Perier et de Camille Fontenilliat (fille de Henry Fontenilliat), et sœur du président Jean Casimir-Perier.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Une caravane française en Syrie au printemps de 1860, Paris : impr. de J. Claye, 1861
  • Les finances et les candidatures officielles, Paris : impr. de Dubuisson, 1868
  • L'agriculture et la liberté ; Indépendance des maires, Paris : A. Sauton, 1869.
  • Les marchés de la guerre à Lyon et à l'armée de Garibaldi, Paris : H. Plon, 1873.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]