Louis-Nicolas Bescherelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bescherelle.
Page d'aide sur l'homonymie Pour la série de livres sur la grammaire, voir Bescherelle.

Louis-Nicolas Bescherelle, dit « Bescherelle l'aîné », né le à Paris (10e arrondissement) où il est mort le à l'âge de 80 ans[1], est un lexicographe et grammairien français.

Biographie et travaux[modifier | modifier le code]

Tombeau de Louis-Nicolas Bescherelle à Valmondois

Bescherelle travaille d'abord (1825) aux archives du conseil d'État, puis devient (1828) bibliothécaire du musée du Louvre[2].

En 1842, avec son frère Henri, il publia Le Véritable Manuel des conjugaisons ou la science des conjugaisons mise à la portée de tout le monde, un guide de conjugaison devenu célèbre depuis, au point que le nom de Bescherelle s'est quasiment substantivé dans le français parlé usuel pour désigner les éditions successives du manuel jusqu'à nos jours, puis par extension n'importe quel manuel de conjugaison.

On ne saurait pourtant réduire l'œuvre grammaticale des frères Bescherelle à un manuel pratique de conjugaison. Les frères Bescherelle (en premier lieu Louis-Nicolas) publièrent une Grammaire nationale qui connut plusieurs éditions tout au long du XIXe siècle[3].

Louis-Nicolas Bescherelle publia également le Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française[4], dictionnaire majeur du XIXe siècle et L'Instruction popularisée par l'illustration en 1851.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Grand dictionnaire de géographie universelle, ancienne et moderne, en collaboration avec G. Devars de la société de géographie, 1857 [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de décès de Louis-Nicolas Bescherelle sur le site des Archives de Paris 10e, le 4 février 1883, vue 8/31.
  2. Dictionnaires.culture.fr
  3. Gallica propose la version numérisée de la cinquième édition de cette grammaire datant de 1852, tandis qu'il existe au moins une quatorzième édition datant de 1871.
  4. Édité en deux tomes d'abord par Simon Éditeur (Paris) en 1845 puis repris par Garnier Frères, totalisant quelque 3 000 pages, il comporte en outre énormément de biographies de personnalités. Il fut réédité plusieurs fois jusque vers 1890.

Liens externes[modifier | modifier le code]