Louis-Marie de Blignières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Le Barbier de Blignières.
Louis-Marie de Blignières
Image illustrative de l'article Louis-Marie de Blignières
Le père Louis-Marie de Blignières en 2014
Biographie
Nom de naissance Olivier Le Barbier de Blignières
Naissance (68 ans)[1]
Madrid
Autres fonctions
Fonction religieuse
Fondateur de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier

Louis-Marie de Blignières, né le à Madrid, est un prêtre catholique, philosophe et théologien thomiste français. De spiritualité dominicaine et de sensibilité traditionaliste, il fonde la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier, dont il exerce la charge de prieur de son érection en 1979 jusqu'en 2011, puis de nouveau à partir de 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une formation scientifique[modifier | modifier le code]

Fils d'Hervé Le Barbier de Blignières, il naît à Madrid en 1949, sous le nom d'Olivier Le Barbier de Blignières. Il fait ses études primaires et secondaires classiques à Paris (1956-1967), puis des études scientifiques supérieures à l'école Sainte-Geneviève de Versailles et à la faculté des Sciences d'Orsay (1967-1972), où il obtient une maîtrise en mathématiques et en physique et un certificat d'études supérieures en astrophysique.

Des débuts à la FSSPX[modifier | modifier le code]

Passé par une phase d'agnosticisme, il retrouve la foi durant ses études. Il entre alors dans une communauté bénédictine de Martigny, en Valais (1972-1975) puis au séminaire d'Écône, auprès de la Fraternité Saint-Pie-X. Il est ordonné prêtre en 1977 par Mgr Lefebvre. Disciple du père Guérard des Lauriers, il défend pendant une dizaine d'années des positions proches du sédévacantisme. Après l'affaire des sacres illicites, il quitte toutefois Mgr Lefebvre et entre dans la pleine communion de l'Église.

La Fraternité Saint-Vincent-Ferrier[modifier | modifier le code]

En 1979, il fonde la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier à Chémeré-le-Roi, en Mayenne. Afin d'asseoir la communauté, le Saint-Siège lui permet d'exercer sans discontinuité la fonction de prieur jusqu'en 2011. À cette date, conformément à la tradition dominicaine, il ne peut être élu à la tête de la communauté, les mandats n'étant pas renouvelables[2]. Le père Dominique-Marie de Saint-Laumer lui succède tandis qu'il devient régent des études de la Fraternité. En 2017, il est élu prieur par le chapitre général de la Fraternité, retrouvant ainsi sa mission initiale[3].

En 1981, il fonde la revue Sedes Sapientiae, destinée à la publication d'articles de sciences religieuses.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF11892356)
  2. Michel Janva, « Changement de prieur à la Fraternité Saint Vincent Ferrier », Le Salon beige,‎ (lire en ligne).
  3. « Élection du Père Louis-Marie de Blignières Prieur de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier », sur www.chemere.org, (consulté le 23 septembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]