Louis-Jean Koenigswarter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koenigswarter.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille von Königswarter.

Louis-Jean Koenigswarter ( - , Paris) est un juriste et économiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un banquier juif de Vienne, et frère de Maximilien de Koenigswarter, il est reçu docteur en droit à Leyde en 1835.

Il se consacre à des travaux sur l'économie politique et sur l'histoire du droit.

Il devient, en 1860, le premier président du Comité de l'Alliance israélite universelle.

Il est élu membre correspondant de l'Académie des sciences morales et politiques en 1850.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Specimen juridicum inaugurale de juris criminalis placito : nullum delictum, nulla poena sine praevia lege poenali (1835)
  • Essai sur la législation des peuples anciens et modernes relative aux enfants nés hors mariage; suivi de quelques observations d'économie sociale sur le même sujet (1843)
  • Études historiques sur le développement de la société humaine: l'achat des femmes. La vengeance et les compositions. Le serment, les ordalies et le duel judiciaire (1850)
  • Histoire de l'organisation de la famille en France depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours (1851, couronné par l'Institut de France)
  • Rapport sur les coutumes locales du bailliage d'Amiens (1851)
  • Sources et monuments du droit français antérieurs au quinzième siècle: ou, Bibliothèque de l'histoire du droit civil français depuis les premières origines jusqu'à la rédaction officielle des coutumes (1853)
  • Essai de statistique comparée sur le royaume des Pays-Bas (1857)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]