Louis-Jean Delton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis-Jean Delton
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Louis-Jean dit « John » Delton (Paris, - Neuilly-sur-Seine, [1]), est un officier, passionné d’équitation et de hippisme, devenu photographe hippique et fondateur d’une dynastie de photographes qui ont tous porté le nom de Jean Delton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après sa carrière d’officier, il est l’un des initiateurs des courses de chevaux en France, avec Auguste Lupin. Il est membre du Jockey Club de Paris. Il vient à la photographie par passion des chevaux. Il installe son atelier au bois de Boulogne, au 83 de l’avenue de l’Impératrice (aujourd’hui avenue Foch). Il y photographie les cavaliers de l’aristocratie, amazones et jockeys qui s’y retrouvent chaque jour, et constitue ainsi une importante collection. Ses modèles posent soit « sur le motif », dans des emplacements choisis du bois, soit dans son atelier, devant de gigantesques toiles peintes. Sa clientèle est faite lorsqu’en 1862 il photographie la famille impériale, le roi de Prusse, le futur roi d’Espagne Alphonse XII. Il expose dans des expositions internationales et publie des recueils de photographies. En 1867 ses fils Jean et Georges travaillent avec lui, puis Jean lui succède en 1870. L’atelier est détruit par un bombardement prussien pendant la guerre. Il sera rapidement reconstruit.

Jean Delton I[modifier | modifier le code]

Jean Delton réalise les premières photographies de chevaux en mouvement en 1884. Il fait lui aussi de nombreuses expositions et publie divers ouvrages : Reproductions des 104 illustrations de la Bible du Révérend Thomas Stackahouse (1871), Chevaux et équipages à Paris (1878, Tour du Bois (1883). De 1889 à 1894, il publie la revue illustrée Photographie hippique et est directeur du journal Le Sport universel illustré.

Jean Delton II[modifier | modifier le code]

Son fils, prénommé Jean comme lui, le seconde à partir de 1890, puis prend sa succession. Mobilisé en 1914, il est tué en Belgique le de la même année.

Photographies[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Chaudun, Le Studio Delton, miroir du temps des équipages, éd. Actes Sud 2014 (ISBN 978-2-330-03654-6)
  • Lieven De Zitter, Catherine Rommelaere, J. Delton, Oudenaarde, L. De Zitter éd., 1988
  • Ghislaine Bouchet, Le cheval à Paris de 1850 à 1914, Genève-Paris, Librairie Droz SA, 1993 Google books

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :