Louis-Denis Chalain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Denis Chalain est né au Plessis-Dorin (Loir-et-Cher) le [1], et, mort le dans le 20e arrondissement de Paris[2]. C'est une personnalité de la Commune de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un fondeur de verrerie, il est ouvrier tourneur et adhère à l'Association internationale des travailleurs en 1870. Il est condamné à deux mois de prison au troisième procès de l'Internationale (30 juin 1870). Il est libéré par la proclamation de la République le 4 septembre 1870. Il est élu au Conseil de la Commune par le XVIIe arrondissement. Il est membre de la Commission de Sûreté générale, et de celle du Travail et de l'Echange, et participe activement à la vie démocratique dans les nombreux clubs parisiens. Après la Semaine sanglante, il est condamné à mort par contumace, trouve refuge à Londres puis en Autriche et enfin en Suisse où il milite dans des organisations socialistes. Il rentre en France après l'amnistie des Communards.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Flammarion, collection Champs, 1978.
  • Jules Clère, Les Hommes de la Commune[3], Édouard Dentu, Paris,

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]